Cachés dans la caverne avec le Roi !

Eglise cachéeJ’aimerai partager une période de la vie de David qui, je le crois, est particulièrement prophétique sur ce que traverse une partie de l’Eglise aujourd’hui. (1 Samuel 22)

La bible nous relate les événements qui précédèrent l’établissement royal de David sur Israël ou plutôt la manifestation de l’Oint (qu’il était déjà). Dans ces temps particuliers David se cachait dans la caverne d’Adullam pour échapper aux mains de Saül qui cherchait à le tuer. Si nous lisons brièvement ces passages dans la bible, nous pourrions interpréter ces temps passés dans la grotte comme un moyen de sauver sa vie ou de ne pas confronter Saül, ou encore reflétant un état « déboussolé », un peu perdu…  C’est certainement tout ça à la fois, mais pas que !

En fait L’Eternel réunit et forme l’équipe fidèle du Roi en attirant vers David ceux qui sont abattus, appauvris, désillusionnés par l’état actuel d’Israël… et même des hors la loi ! De l’extérieur on aurait l’impression que la « bande à David » ne ressemble à rien, un peu comme « les égarés du royaume »… et pourtant Dieu est en train de susciter la relève du royaume de Saül. D’ailleurs dans un psaume composé dans la caverne, David prophétisera que la justice définit ceux qui l’accompagnaient à cette époque ! Alors que la plupart de l’entourage de Saül était loin de s’imaginer que Dieu projetait un avenir plus glorieux pour Israël, son peuple, c’est comme si les gens qui suivaient David ressentaient un écho en eux-même de qui David était. C’est comme si ces gens savaient que leur place était avec lui… Ils ont choisi l’authentique Royauté, la divine, celle qui est éprouvée et cachée pour un temps plutôt que de suivre une royauté charnelle et entretenue par les seuls forces de l’Homme.

Dans la grotte David écrivit des psaumes (psaumes 57 et 142) qui révèlent bien l’œuvre du Saint-Esprit pendant ces temps difficiles et surtout les fruits à venir !

Dieu enverra sa bonté et sa vérité… O Dieu, élève- toi sur les cieux ! Que ta gloire soit sur toute la terre !… Mon coeur est disposé, ô Dieu ! mon coeur est disposé; je chanterai, je psalmodierai. Éveille- toi, ma gloire ; éveillez- vous, mon luth et ma harpe ! Je préviendrai l’aurore. Seigneur, je te louerai parmi les peuples ; je te célébrerai parmi les nations. Car ta bonté atteint jusqu’aux cieux, et ta fidélité jusqu’aux nues. O Dieu, élève- toi sur les cieux ! Que ta gloire soit sur toute la terre ! (Psaumes 57:4-12)

Éternel ! je crie à toi, et je dis : Tu es ma retraite, mon partage dans la terre des vivants. 7 Sois attentif à mon cri, car je suis fort misérable ; délivre- moi de ceux qui me poursuivent, car ils sont plus forts que moi ! Retire mon âme de sa prison, afin que je célèbre ton nom. Les justes viendront autour de moi, parce que tu m ‘auras fait du bien (Psaumes 142:6-8)

Je crois sincèrement que si vous êtes de ceux qui vivent cette mise à l’écart du système religieux qu’accomplit le Saint Esprit, vous pourrez alors vous reconnaître dans cette histoire. Dans ces temps tous particuliers, Dieu se prépare un peuple dans la grotte ! Ce n’est pas l’œuvre la plus attrayante imaginée ou espérée mais pourtant elle est nécessaire pour que la justice, la fidélité et la vérité bourgeonnent dans les cœurs.

En écrivant la phrase précédente les larmes me venaient car nous avons traversé une période particulièrement difficile dans notre petite famille et je perçois ce que Dieu accomplit à travers tout cela. Même si parfois mon cœur s’est révolté devant une apparente inaction de Christ dans nos difficultés, je comprends cette période si peu attirante mais réellement bienfaisante. L’action du Saint Esprit est tellement agissante en profondeur que souvent nous ne la discernons même pas, mais lorsqu’apparaît le déclic nous comprenons alors qu’il est le résultat de multiples opérations divines dans nos vies !

Une partie de l’Eglise traverse cette période où elle suit son Roi dans des « lieux » imprévus qui ne suscitent pas forcément l’unanimité et qui est peu confortable pour la chair. Nous savons à l’intérieur que nous faisons le bon choix mais seulement peu de choses semblent confirmer cette direction. C’est comme si au lieu de vivre dans le palace du Roi, nous demeurions dans l’ombre de la grotte. Nous aimons Jésus non pas parce qu’il nous rend participants de son trône mais parce que sa présence et sa vie sont notre véritable bien ! Nous ne recherchons pas la couronne pour sa beauté et ses joyaux, nous ne poursuivons pas la royauté pour ses richesses et le sceptre mais nous aspirons à connaître l’union intime du Roi qui porte la couronne et dispose de toutes richesses ! La connaissance de cette union royale est apparemment un processus réservé à une période, cachés dans la grotte… Dieu forme dans le secret sa prêtrise royale et ses Fils afin de lever une Eglise prête à assumer sa nature royale sur la terre.

Gad le prophète et Abiathar un des sacrificateurs faisaient tous les deux partis du « ministère officiel » sous le règne de Saül. Il nous est raconté que tous les deux se rapprochèrent de David, l’un car il reçut la parole de Dieu pour préserver la vie du roi, et l’autre pour sauver sa propre vie. Même si les deux motivations sont différentes, cette prise de distance avec le ministère officiel pour accomplir un service caché des « projecteurs » est véritablement symbolique sur l’oeuvre actuelle de Dieu dans l’Eglise. Pour une raison ou pour une autre, le coeur de ceux qui aiment purement le Roi finiront par ressentir un appel à Le suivre, non plus forcément au sein d’un cadre officiellement reconnu et religieux mais simplement là où Il veut ! Et nous réalisons également que Dieu apporte une provision de révélation (Gad : parole de Dieu révélée) et de service (prêtrise auprès de tous) plus profonds et relationnels dans le corps de Christ que nous pourrions le vivre autrement.

Dans cette même période un autre fait révèle bien une dimension que nous sommes parfois inviter à vivre en ce moment : (1 Chroniques 10:15-19)

       David demanda: «Qui me fera boire de l’eau de la citerne qui se trouve à la porte de     Bethléhem?» Alors ces trois hommes pénétrèrent de force dans le camp des Philistins et puisèrent de l’eau dans la citerne qui se trouve à la porte de Bethléhem. Puis ils l’apportèrent et la présentèrent à David, mais il refusa de la boire et il la versa comme une offrande à l’Eternel. Il dit: «Que mon Dieu me garde de faire cela! Pourrais-je boire le sang de ces hommes qui sont partis au péril de leur vie? Oui, c’est au péril de leur vie qu’ils l’ont apportée.» Et il refusa de la boire. Voilà ce que firent ces trois vaillants hommes. »

Dans ces temps particuliers nous vivrons des exploits pour le seul plaisir et service du Roi, qui resteront entre nous et Lui et ne seront pas connus des autres ! Peut être même que nous ne comprendrons ou ne réaliserons pas du tout l’ampleur de l’exploit que nous vivons, et qui est pourtant comme un verre d’eau présenté à notre Roi selon son désir et au « péril de notre vie ». Seul le Roi connaîtra la valeur si précieuse de notre sacrifice vivant !

La caverne d’Adullam porte bien son nom puisque « Adullam » signifie « la justice du peuple, enclos ». La justice de Christ s’accomplit en son corps dans des lieux, des temps et des circonstances qui n’attirent pas les regards et ne suscitent pas forcément l’engouement ! Ces temps cachés dans « la grotte d’Adullam » ne sont pas une erreur ou un mauvais détour mais plutôt un creuset de justice, de vérité, de fidélité et d’amour. Selon l’histoire de David, cette période passée à se réfugier dans les cavernes précédait celle du dévoilement de sa royauté sur tout Israël. La bible n’oublie pas de mentionner les guerriers héroïques que sont devenus ceux qui entouraient David dans les lieux cachés de tous (2 Samuel 23). Leur fidélité est désormais dévoilée à tous ! La justice leur fut attribuée non pas pendant les temps où David régnait sur tout Israël mais pendant les temps cachés avec Lui dans le lieu secret.

Bien sûr nous traversons tous plus ou moins des difficultés à différents moments, mais je crois réellement qu’il s’agit là d’une période particulièrement marquée par Dieu pour ceux qui acceptent de suivre leur Roi dans des sentiers où les balises se font rares. L’histoire de David et sa bande nous aide aussi à saisir le potentiel et l’espérance attachés à ces temps. Ils ne sont pas une finalité en soi, mais un chemin vers le dévoilement et la manifestation de notre véritable identité, révélée à travers notre Roi. Lorsque le Roi est « caché » nous le sommes aussi, lorsque le Roi paraît dans sa gloire nous sommes manifestés avec Lui ! Cette promesse n’est pas réservée à la « fin du monde », mais une réalité spirituelle préparée en ce moment même par notre Père pour un temps très proche.

« Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu; Chaque fois que Christ, votre vie, se fait manifeste, vous êtes aussi fait co – manifestes avec lui dans la gloire. »
(Colossians 3:3-4) ( Ce verset est généralement traduit par « Quand Christ paraîtra, alors vous paraîtrez… » Alors qu’en grec « otan » est généralement utilisé pour une action qui se répète, donc mieux traduit par « chaque fois », et le verbe « paraître » n’est pas conjugué au futur mais à l’aoriste subjonctif passif)

Il y a moins d’un mois pendant un temps de rencontre fraternelle, je venais de recevoir et de partager une partie de ce que j’ai écrit dans cet article. Une sœur avait également reçu une image et plus tard son interprétation. Je crois qu’elle va dans le sens de ce billet :

« Je me trouvais dans une grotte immergée et je voyais au-dessus de moi, le trou de la grotte qui correspondait à la surface de l’eau. Dans cette grotte on y voyait pas grand chose, mais en levant la tête, on apercevait la lumière qui venait de la surface, une forte lumière. Je m’approchais donc de l’entrée pour sortir et enfin respirer.
Dans cette grotte immergée, c’est là où nous sommes en ce moment : ce n’est pas notre élément naturel. on peut voir mais pas très clairement ou de façon limitée et pratiquement pas entendre ou de façon déformée, on ne peut pas parler ou juste faire quelques signes pour se faire comprendre, et on ne peut pas respirer : il nous faut tout un équipement pas très confortable pour se maintenir sous l’eau longtemps.
Mais on s’approche de la surface et bientôt, on va pouvoir émerger et se trouver dans notre élément naturel : l’air, et on va pouvoir se mouvoir, percevoir et s’exprimer sans entrave, dans un espace large et lumineux. je sentais l’imminence de ce changement »

Puissions nous être encouragés, non pas seulement par le changement à venir mais de savoir que déjà là, dans la caverne, cachés avec Lui, son oeuvre prend déjà forme en nous. Même si cela n’est pas toujours confortable c’est aussi par là que s’enracine dans nos veines, la gloire de notre Roi.

12 réponses sur “Cachés dans la caverne avec le Roi !”

  1. Merci, Fabien et Claire,
    C’est justement ce que j’avais besoin de lire, je viens de faire un rêve et je ne savais pas comment le « voir », mais, je vais y réfléchir autrement après avoir lu cet article.

    Mais, bien sûr, c’est évident que nous sommes comme dans la caverne.
    Il est évident que ta pensée est inspirée. Merci.
    Soyez bénis….. Line.

  2. Merci Fabien (et Claire aussi) pour tout ce que vous partagez avec nous. C’est si édifiant et encourageant. Cela fait un petit moment que je visite régulièrement votre blog et ce soir, je me lance, je profite de votre dernier post, pour vous dire combien j’ai été bénie par vos billets.
    Oui Fabien, tu as raison, en ce moment on est dans la grotte de nos chambres, dans la grotte de nos tout petits groupes et mëme juste dans la grotte de nos coeurs, où il y a des tas de choses qui mijotent, qui se profilent, se préparent sans que nous soyons toujours forcément bien conscients de ce que cela va donner au final. Mais ce qui nous rassemble vraiment, c’est quand il ne reste plus qu’une seule Vérité, la seule, l’unique, qui mérite que nous focalisions toute notre attention dessus: Jésus lui-même et lui seul. Et cette grotte nous permet de nous « dépolluer » de tout « parasite ». Et quand on va tous enfin sortir de la grotte, ça va être une explosion de lumière!!!
    Que cette lumière qui règne déjà dans vos coeurs vous remplisse toujours plus de joie et d’espérance. Soyez bénis et merci pour votre fidélité en Christ. Gardez toujours le bon cap.
    Bien fraternellement.
    Stéphanie.

  3. Super billet
    Du pur première pression à froid
    Du dur est sorti le doux
    Voici une petite contribution par rapport à ces « hommes de caverne »

    1 Samuel 22/1-2 «David partit de là et se réfugia dans la caverne d’Adullam. Ses frères et toute sa famille l’apprirent et ils y descendirent vers lui. Tous ceux qui se trouvaient dans la détresse, qui avaient des créanciers ou qui étaient mécontents, se rassemblèrent auprès de lui et il devint leur chef. Il y eut avec lui environ quatre cents hommes».
    J’ai regardé dans différentes versions, surtout pas rapport aux hommes qui se sont rassemblés autour de David.

    On voit une première description :
    • Version Segond = «ceux qui se trouvaient dans la détresse».
    • Version Crampon = opprimés.
    • Version Martin= ceux qui sont mal dans leurs affaires.
    • Version Bible annotée = ceux qui étaient dans la peine.
    • Version Chouraqui = ceux qui étaient harcelés.
    • Version Bayard = les marginaux (pour un coup, je l’aime bien).
    • Version Nouvelle Bible Segond = ceux qui étaient dans le désarroi.

    On parle après de ceux qui avaient des créanciers, donc ceux qui avaient des dettes et on parle enfin des mécontents.
    • Version Darby = ceux qui avaient de l’amertume dans l’âme.
    • Version Chouraqui = ceux qui avaient l’être amer.
    • Version Rabbinat = les désespérés.

    Ils se rassemblèrent auprès de lui et il devint leur chef. J’ai commencé à fouiller dans les mots hébreux qui décrivaient ces gens et j’ai découvert des petites pépites. Cela aurait pu tout aussi bien être traduit par : tous ceux
    • Qui étaient oppressés.
    • Qui se sentaient à l’étroit.
    • Qui avaient été trompés.
    • Qui avaient été séduits.
    • Qui avaient été abusés.
    • Qui avaient l’âme amère, irritée et affligée.

    Ceux qui se sentaient à l’étroit. Impressionnant le nombre de chrétiens que je rencontre ici et là et qui ont cette expression dans la bouche : «je me sens à l’étroit» :
    • Je me sens à l’étroit dans mon christianisme,
    • Je me sens à l’étroit dans ma foi,
    • Je me sens à l’étroit dans ma vie.
    • oui je rêve de plus mais je me sens serré.
    • Je me sens oppressé.

    En fait la caractéristique de ceux qui allaient devenir des vaillants hommes, c’était des hommes à problèmes, qui avaient des dettes, un autre verset nous parle des «gens de rien» (2 Chroniques 13/7), des hommes sans valeur, mais qui avaient cette caractéristique : ils se sentaient à l’étroit. Et moi je veux vous annoncer une bonne nouvelle, une autre façon d’annoncer l’évangile, des béatitudes pour « homme de caverne »:
    • Heureux ceux qui se sentent à l’étroit.
    • Heureux ceux qui se sentent oppressés.
    • Heureux ceux qui ne sont pas rassasiés.
    • Heureux ceux qui sont mécontents de ce qu’ils vivent.

    Si vous êtes mécontents de ce que vous vivez, vous êtes sélectionnés pour être de vaillants hommes. Si quelqu’un ne se sent pas à l’étroit, il lui manque une qualification.
    Ils se sentaient à l’étroit. J’insiste vraiment sur cette expression. C’est la qualité requise pour faire partie des vaillants hommes de notre époque. On ne peut pas se forcer de se sentir à l’étroit. On ne peut pas essayer de provoquer le sentiment de se sentir à l’étroit. Je parle d’une réalité.

    1. Wow ! Un grand merci pour l’apport !
      Cela fait encore plus echo dans les coeurs pour ceux qui ressentent cette étroitesse !
      J’ai hâte que la tente s’élargisse ! Et on ne veut rien retenir ! (Isaiah 54:2-3)

    2. Je trouve ton message merveilleux.
      Le Seigneur vient de me sortir de mon église, presque qu’à coup de masse. Pour moi c’était la plus belle église qu’il y a sur terre. Plein d’amour xxx. je me sentais à l »étroit parce que je ne pouvais plus supporter le message de l’amour. Jamais de message sur le royaume et le retour de Jésus. À l’étroit parce que pas sur le même message intérieur que cette assemblée. Comme poussée à la porte.
      Je suis de Charlemagne près de Repentigny, j’aimerais me mettre en contact avec quelques chrétiens qui ont quittés définitivement l’église pour la prière et l’encouragement. encore la si Dieu le veut.

      1. Bonjour Brigitte,
        nous sommes de plus en plus à chercher à vivre autrement. Certains s’organisent. Vois si tu peux trouver une aide ou des contacts régionaux par ce site un peuple de prêtre : http://peuple2pretres.net/
        Ils ont aussi une page facebook intitulée « Eglise de maison ».
        Que le Seigneur guide.
        Didier

      1. David a reçu l’ordre de sortir de la caverne pour  » entrer dans le Pays de Juda  » le lieu de la louange. 1Samuel 22, 3 (je vous laisse chercher la signification des mots hébreux)
        – On le voit dans la forêt de Héreth où il sera rejoint par Abiathar.
        – Sur l’Ordre de Dieu le voilà mandaté pour délivrer Kehila des Philistins ! 1Samuel 23, 2
        – Il va devoir sortir encore de Kehila avec ses hommes et  » s’en aller où ils purent « .
        – Il habita « au désert, dans les lieux forts, dans la montage, au désert de Ziph. »
        lisez la suite : les différents endroits de David et amamlek viendra essayer de tout nous prendre, mais David retrouva TOUT.

        Simplement, je veux dire ceci : nous devons faire attention quand Dieu nous fait sortir de Babylone, c’est pour nous faire aller de désert en désert, de forêt en cavernes tout en défendant les autres qui sont opprimés par les ennemis, jusqu’à Hébron pour régner.
        Attention à ne pas rechercher encore une église dite de maison ou un groupe où nous risquons de remonter les murs de Babylone !

        S’Il nous a fait sortir, c’est pour Le suivre – mais Il pourvoira toujours à rencontrer des frères qui nous nourriront un temps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.