C’est Lui notre carte !

Si vous avez lu notre dernier billet de nouvelles, vous avez dû voir que nous allons déménager !
Je ne sais pas si vous aviez déjà lu (ou entendu) le témoignage concernant l’achat de notre maison, il y a 6 ans maintenant. Si non et que vous êtes intéressés : c’est par ici. Il est un peu long donc pour ceux qui n’auraient pas le courage de s’y aventurer, je résume !
La maison dans laquelle nous sommes, nous ne l’avions pas cherchée. Nous avions décidé que Dieu connaissait nos besoins, et qu’il nous conduirait à la maison pour la saison à venir, sur le lieu géographique idéal. C’est donc ce qui s’est passé, mais c’est vraiment un résumé 😉

Pour autant, lorsque nous sommes entrés dans cette maison, nous avons été confrontés à des mésaventures ! Si on en faisait le récapitulatif, on constaterait rapidement que 3/4 ne sont pas arrivées à cause de la maison en elle-même. Par exemple, nous avons eu affaire à divers « envahisseurs » et pour certains d’entre eux, il n’était pas évident d’en venir à bout. Mais cela aurait pu nous arriver dans un autre endroit. Ce que je peux vous dire c’est que nous n’avons pas toujours rigolé ! Il y a eu des moments où on maugréait en se demandant pourquoi Dieu nous avait conduits ici. Et même une fois de trop où Fabien en est venu à douter que nous avions fait le bon choix : on avait du se tromper, sinon nous n’aurions pas été confrontés à autant d’épreuves ! Pour ma part je n’ai pas douté de notre précédent témoignage, même si c’est vrai, je n’ai pas toujours compris : Oui ! Où était la bénédiction ?!

Depuis, Fabien s’est repenti d’avoir douté 😉
Parce qu’en effet, nous avions demandé à Dieu la maison qui correspondait à nos besoins et à ses projets pour nous… et aussi à nos finances du moment ! C’est vrai qu’elle répondait à nos désirs. Elle avait du charme, elle était grande, nous pouvions nous projeter à accueillir d’autres enfants (nous n’avions que Laël à l’époque) et surtout recevoir du monde pour partager des temps de convivialité en tous genres. C’est ce qui s’est passé. Je suis même convaincue que notre maison était à un endroit « stratégique » entre l’Anjou et le Saumurois pour rassembler des personnes en particulier.

Même si l’image qui suit a ses limites, je vais en faire un parallèle avec notre maison.
C’est un peu comme une histoire d’amour, surtout lorsqu’elle commence par un « coup de foudre ». Ce qui nous plait masque les défauts. On voit tous les bons côtés de la personne aimée, on veut vivre une histoire d’amour avec, faire sa vie avec. Et finalement, les défauts sont bien là, on est confronté à ses limites à elle et à nos limites à nous. Vivre avec au quotidien a son charme et parfois ses frustrations voire même ses agacements.
Dieu m’avait promis un mari, mais il ne m’a pas promis que ce serait toujours facile.
Dieu m’avait dit que je serais une mère, mais il ne m’a pas promis que ce serait un long fleuve tranquille.
Dieu nous avait promis une maison, mais il ne nous a pas promis qu’elle serait parfaite et que nous n’y vivrions aucun défis.

Et c’est bien là où je veux en venir.

Jésus nous a promis qu’il serait toujours avec nous, que tout est accompli, mais il ne nous a pas promis que ce serait toujours facile.
Paul est un parfait exemple dans ce domaine. Il est amené à voyager dans des lieux où il est mal reçu… Il traverse des tempêtes et des naufrages, dans le sens littéral… Se fait mordre par un serpent… Se fait emprisonner…
On pourrait douter si on regarde aux circonstances, qu’il suivait bien le plan de Dieu et que la bénédiction en découlait ! On confond parfois le mot bénédiction avec le mot facilité.

Les circonstances de nos vies, positives ou négatives, ne sont pas des « baromètres » qui mesurent si nous sommes bénis de Dieu, et si nous sommes dans la bonne direction ou non. Bien sûr, il y a parfois des conséquences de « mauvais » choix. Mais tout ce qui nous arrive de défiant n’est en pas toujours le fruit, loin de là. Ce n’est pas nouveau, mais je voulais le repréciser. (Une petite méditation sur le sujet).
Oui, on peut être dans sa volonté et vivre des difficultés.

Notre maison est donc une histoire d’amour.
Lorsque les deux personnes d’un couple suivent le plan de Dieu pour leur vie conjugale, il y a peu de raisons qu’il y ait séparation, malgré les difficultés à traverser. C’est pour cela que je disais plus haut que l’image de l’histoire d’amour est une image qui a ses limites dans le parallèle que je fais.
Nous avons vécu de super moments dans notre maison et nous pouvons dire que nous l’aimons, malgré ses défauts. Nous avons même au fil des années, appris à mieux vivre avec elle et profiter de ses atouts. Mais il est temps de se séparer.
Nous savions que nous n’y resterions pas plus que quelques années. Un sentiment. Fabien pensait 5 ans. Moi, moins de 10 ans.

En mars 2015, Dieu a commencé à nous parler sur un projet pour un autre habitat (projet communautaire). Nous recevions beaucoup d’images, de pensées. Certaines étaient confirmées par d’autres de manière incroyable. Donc dès qu’il nous a parlé, nous nous sommes mis en action et nous avons mis la maison en vente afin de vivre la suite ! Sans penser que cela pourrait mettre autant de temps à ce qu’elle se vende…
Elle a plu, pas toujours certainement, mais on en avait de bons retours et même par deux fois elle a failli se vendre. Cela s’est à chaque fois joué à peu de choses. En début d’année par exemple, un couple a eu le coup de foudre. Ils nous ont fait deux offres. A la 2ème, nous avons prié pour recevoir le prix juste à accepter. Il manquait 4000 euros et ils n’ont pas pu s’aligner.

Alors, en 2 ans et demi, là aussi nous aurions pu douter. Si c’était vraiment la maison que Dieu avait voulu pour nous, pourquoi met-elle autant de temps à se vendre ? Est-ce qu’on s’est fait des films avec ce projet futur qu’il a mis dans nos coeurs alors que rien ne semble bouger ?

Heureusement, il nous a toujours confirmé, bien que de façon plus diffuse qu’au début, que notre projet se ferait !
Cet été nous avons reçu 2 paroles de deux personnes différentes qui sentaient que les choses allaient se débloquer d’ici la fin de l’année pour la vente de la maison. C’était le cas.
Fabien avait reçu qu’on allait enchainer des difficultés avant notre départ. C’était le cas aussi. En espérant que cette période soit terminée ! 😉

Et vous savez quoi ? Nous l’avons vendue au prix reçu en début d’année 2017 ! Comme quoi, il était bon de ne pas se précipiter !

Il y avait un temps pour la vente de cette maison, il est venu !

Nous avons vécu beaucoup de beaux moments dans cette maison et je sais que nous allons très certainement pleurer en fermant la porte une dernière fois. Petite nostalgie des moments vécus ici, d’avoir vu nos enfants y grandir (y vivre deux naissances dans le salon !) et d’en avoir fait un lieu régulier de rencontres d’Eglise. Mais en même temps nous partirons avec la joie de ce qui s’ouvre devant nous.

C’est encore l’aventure ! Nous savons ce que nous quittons mais nous ne savons pas vers quoi nous allons. Nous n’avons même pas encore de futur lieu d’habitation !
Ce petit périple de 2 mois nous enthousiasme.

Il nous a promis qu’il serait notre carte, notre boussole, au moment venu… MAIS, il ne nous a pas promis que ce serait toujours facile…

Ce contenu a été publié dans News de la famille, Témoignage par Claire, et marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , . Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Claire

Avec un couple pastoral pour parents je suis tombée dans « la marmite » quand je suis née. Une grâce incroyable pour moi, entourée de parents zélés et amoureux de Dieu. Je n’ai jamais douté de Son existence et j’ai toujours su que Christ voulait conduire ma vie et que c’était le chemin le meilleur à emprunter. J’ai grandi dans une communauté chrétienne où j’ai énormément découvert sur Lui et avec Lui. Et puis un beau jour de l’année 2009 mes yeux ont commencé à s’ouvrir sur un nouveau chemin que Christ voulait me faire emprunter. Je me sens parfois à contre courant mais reconnaissante de ce que je découvre et vis depuis ! Telle une brebis qui gambade dans les verts pâturages !

2 réflexions au sujet de « C’est Lui notre carte ! »

  1. Merci Claire, pour toutes ces news que nous recevons avec toujours autant de plaisir, pour tes témoignages tellement édifiants et authentiques. On a vraiment l’impression de vivre certaines choses avec vous 😉 et on est aussi émus et enthousiasmés par ce nouveau départ!
    Et justement, en ce qui concerne la suite des évènements, nous souhaiterions vraiment pouvoir vous rencontrer, puisque vous allez passer tout près de chez nous. Alors n’hésitez pas à nous communiquer vos dates et disponibilités, afin qu’on puisse s’organiser pour vous voir et même si possible, vous recevoir 😊 On s’en réjouit d’avance!…

    • Avec plaisir. Lorsqu’on nous a proposé un appartement à Vallauris on a tout de suite pensé à toi donc ce sera avec plaisir. On va bientôt mettre l’agenda à jour 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.