Ding Dong…C’est l’heure du Festin !

« Il m’a mené dans la salle du festin, et l’étendard qu’il lève sur moi, porte : AMOUR. » (Cantiques des cantiques 2:4)

Nous ne sommes plus des invités en dehors du banquet des noces de l’Agneau. Bien au contraire, nous sommes l’Epouse honorée à la table de réjouissances et de victoires qui nous sépare de toutes adversités !

Si nous nous rassasions des délices du Christ, et Christ crucifié ce n’est pas pour respecter un devoir chrétien ! C’est avant tout un élan d’amour qui nous attire à la communion de Son corps brisé et de Son sang répandu pour nous ! La Croix du Fils est la garantie que Dieu n’a rien « économisé » de son Entièreté et de son engagement envers nous. Il s’est complètement donné, livré ! (Rom 8:32 – Ap 2:4 – Jn 6:53)

…Heureux ceux qui sont appelés au banquet des noces de l’Agneau !… (Ap 19:9)

L’Eglise ressemble-t-elle à une célébration de joies excessives d’un tel festin de Noces, d’une telle intoxication de Son vin ? Si la réponse est négative… il y a de grandes chances que nous soyons passés à côté du « christianisme normal » qui a réalisé le sens même du glorieux Evangile du Dieu bienheureux ! ( 1 Tim 1:11 – Ap 19:7-9)

Tu as préparé une table devant moi contre ceux qui m’affligent ; Tu as oint ma tête avec de l’huile et ta coupe était excessivement enivrante. (Ps 23:5 – trad. anglaise Septante)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.