Gloire progressive ou Evangile de Christ

La gloire ne se mérite pas, Elle s’est donnée dans l’union divine !

S’attendre à plus de gloire que celle déjà héritée en Christ n’a pas de sens. Nous ne grandissons pas de gloire en gloire ! Non, nous avons été transféré de la gloire périssable de l’ancienne alliance à la parfaite gloire de la nouvelle alliance !

Lorsque nous lisons le chapitre 3 de 2 Corinthiens, Paul décrit la différence entre le ministère de la lettre et de la condamnation qui possédait une certaine gloire et le ministère de l’Esprit et de la justice manifestant la « crème » de la gloire divine !
Ainsi nous tous qui, le visage découvert, contemplons, comme dans un miroir, la gloire du Seigneur, nous sommes transformés à son image, de gloire en gloire, comme par l’Esprit du Seigneur. (2 Corinthiens 3:18)

Lorsque Paul dit que nous sommes transformés de gloire en gloire, en grec la préposition « de » est « apo » qui exprime « un mouvement s’éloignant de l’objet en question » ou « loin de ». Et la préposition « en » est en grec « eis » indiquant une direction  vers un point atteint. Dans le contexte du chapitre 3, Paul était en train de dire que nous sommes transfigurés (‘metamorphoo’: changer de forme, transfigurer) loin de la péremption de la gloire de l’ancienne alliance vers l’éternelle gloire atteinte de la nouvelle alliance !

La gloire n’est pas à considérer comme une quantité plus ou moins importante, mais comme l’émanation d’une Personne : Christ ! Nous embrassons cette Personne ou non. Nous saisissons la gloire de Dieu ou non.

La nouvelle création en Christ est achevée. Ce n’est pas une oeuvre en cours de construction avec le panneau « en chantier » ! Certes, la manifestation visible est progressive, mais pas la réalité permanente de la nouvelle (« kainos » : une nouvelle sorte de) création. En vérité, nous ne manquons absolument de rien dans sa gloire, nous n’en avons pas seulement le tiers ou la moitié, mais la plénitude ! (Colossians 2:9-10)

Le problème dans notre christianisme, c’est que nous pensons plus en terme de « réparation » de la vieille et fantomatique création ensevelie plutôt qu’en révélation et confiance du nouvel être que nous sommes depuis la croix et la résurrection de Christ !

Au lieu d’avoir un oeil simple, nous pensons « doublement » (dipsuchos) comme il est écrit dans l’épître de Jacques (Jac 1:8). Nous savons bien qu’il y a un nouvel Homme, mais nous agissons comme si nous pensions que pour « acquérir » ou vivre cette nouvelle création, nous devons réparer l’ancien ! Quand nous lisons les épîtres de Paul (ex : Romains 6,7,8, Galates, Ephésiens, Philippiens, Colossiens…) jamais il n’explique comment nous « réparer » !

Non, c’est bien plus incroyable !

Paul nous déclare qui nous sommes en Christ, c’est à dire la réalité ! Et sans transition il nous encourage, souvent comme un impératif d’ailleurs, de marcher comme une nouvelle création le vivrait, comme étant de la Lumière, comme un enfant de Dieu, comme un instrument de justice ! Paul prie continuellement pour que nous soyons éclairés dans notre pensée pour voir qui nous sommes déjà (Col 2:2/ Eph 1:18) ! Je répète, il n y a pas de transition dans les lettres de Paul entre la révélation de notre identité en Christ et ce à quoi nous sommes appelés à vivre ! Il ne donne pas de formules pour une phase « intermédiaire » jusqu’au but ! Il transmet la révélation de Christ en nous, de laisser tomber le cadavre du vieil homme et de se revêtir du nouvel Homme et ensuite : Allez ! Marchez ! Vous êtes dans l’Esprit, agissez dans ce nouvel Homme !! Dans la conjugaison utilisée de ces verbes (se revêtir et se dévêtir), il n’y a pas de notion d’action continue mais d’une action ponctuelle dans le temps !  Seule l’action d’être renouvelée dans l’esprit de notre  intelligence est continuelle. (Eph 4:23)

Je suis si heureux que Paul n’ai jamais écrit dans ses lettres que nous aurions peut-être quelques petites corrections à nous infliger à travers de la restauration ou de la guérison intérieure !  Non ! Il persévère à publier la vérité de la nouvelle création et cette vérité explose dans notre être vers la liberté glorieuse des enfants de Dieu !

La foi vient de ce que nous entendons, et ce que nous entendons vient de Christ qui est le « logos », la parole de Dieu (Rom 10:17). Il est la pensée et la logique de la Bonne Nouvelle dévoilant la perfection de la nouvelle création faite de nouveau à l’image de Dieu ! Le message de l’évangile de Christ contient en lui-même la puissance et la substance de la foi de Christ !

Si nous voulons de la phase intermédiaire, de transition, nous pouvons la vivre c’est sûr ! Mais il n’y a que très peu de repos en cela ! Il manquera toujours quelque chose : plus de guérison intérieure, plus de délivrance, plus de « positionnement », plus de combat, plus, plus… Et finalement, nous nous éloignerons de la simple « autoroute » du repos pour voir et recevoir ce qui a déjà été accompli : la nouvelle et parfaite création où toutes choses sont devenues nouvelles et proviennent continuellement de Dieu ! Les choses anciennes sont passées, l’ancienne création n’est désormais qu’une ombre (2 Cor 5:17-18) ! Si personne n’ose limiter l’amour de Christ, pourquoi limiterions-nous l’efficacité de son oeuvre achevée nous concernant ? Un amour parfait = un accomplissement parfait !

Mais alors, que devons-nous faire ?

ENTENDRE LA VERITE ET PRATIQUER, ENTENDRE LA VERITE ET PRATIQUER, ENTENDRE LA VERITE ET PRATIQUER etc…== BADABOOM ! RENOUVELLEMENT DANS LA PENSEE, REVELATION ! L’épître de Jacques nous prévient de ne pas être des auditeurs passifs, mais de mettre en action la vérité dans la confiance et le repos, aussi minimes qu’ils soient ! J’oserais presque dire que « pratiquer » est simplement une conséquence de la joie « énergisante » à l’écoute de la vérité ! Le fruit spontané d’entendre l’Evangile de Christ est toujours la réjouissance et si ce n’est pas le cas alors ce n’était pas La Bonne Nouvelle !

Si nous voulons faire plus ou nous acharner pour atteindre quelque chose afin de « devenir », nous passons à côté de l’Evangile de Christ ! Certainement que d’autres religions ou courants de pensées donneront de « bons » conseils pour vous améliorer ou vous « customiser » (Col 2:8)… Mais ce n’est pas l’Evangile, ce n’est pas Christ !

Notre joie est de nous réjouir de ce que nous n’avons pas à y mettre les mains pour transformer qui nous sommes ! Nous nous réjouissons de simplement faire confiance et de nous reposer dans la nouvelle création accomplie par Christ ! Nous nous réjouissons dans Sa mort, comme jamais avant parce que c’est la fin de nos combats pour devenir ! Nous nous réjouissons si profondément dans la résurrection de Christ parce que maintenant nous « percevons » notre nouvelle vie : Sa vie agissante en nous ! Nous ne sommes pas des hybrides d’une pseudo nouvelle création avec des restes de l’ancien ! (Même notre corps déclaré mort avec Christ, est destiné à être englouti dans la Vie et revêtir l’incorruptibilité !) (2 Cor 5:2-4 / 1 Cor 15:54 / Rom 8:10)

Comment diminuer ou réduire la joie de cette bonne nouvelle ? Il suffit de focaliser sur « l’intermédiaire » et le « comment faire »  pour devenir ! Il suffit de croire que c’est plus « compliqué que ça »… et qu’inconsciemment nous appréhendons l’oeuvre de Christ comme insuffisante pour ETRE ce qu’il a accompli il y a plus de deux mille ans ! On pourrait presque dire que certains ont plus confiance en leur mort physique afin de devenir ce qu’ils sont en Christ !

Si nous voulons compliquer l’Evangile, nous le pouvons ! C’est déjà le cas et présent dans la plupart des enseignements au sein de l’Eglise. Mais quel repos de retourner au simple et complet Evangile de Christ ! Cet Evangile révèle la simplicité du mystère insondable de l’union divine avec l’Homme. L’anticipation et la réalisation de la gloire actuelle (Col1:27) ! Quelle joie de réaliser que Jésus Christ a vraiment accompli un parfait job ! Alléluia, Il n’est pas la moitié d’un Sauveur ou le reste dépendrait dramatiquement de notre volonté fébrile !! (Eph 2:8 / Eph 1:4-11)

Et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés. (Romains 8:30)

  • Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu (Colossiens 3:3)
  • J’ai été crucifié avec Christ, cependant je vis, non plus moi mais Christ vit en moi, et ce que je vis dans mon corps je le vis par la foi du Fils de Dieu…(Galates 2:20)
  • Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, aspirez aux choses d’en haut là où Christ est assis à la droite de Dieu (Colossiens 3:1)
  • Chaque fois que Christ votre vie se dévoilera, alors vous serez dévoilés avec lui dans la gloire (Colossiens 3:4)
  • Mais pour ceux qui sont à Christ, ils ont crucifié leur chair avec ses passions et ses désirs. (Galates 5:24)
  • Sachant que votre vieil homme a été crucifié avec Christ, afin que le corps du péché soit annulé, et que vous ne soyez plus esclave du péché (Romains 6:6)
  • La loi de l’esprit de vie en Christ Jésus m’a libéré de la loi du péché et de la mort ! (Romains 8:2)
  • Reconnaissez (venez au fait logique) que vous êtes morts au péché et vivants à Dieu par Christ Jésus (Romains 6:11)
  • Car nous sommes son chef d’oeuvre, ayant été créés en Jésus-Christ pour les bonnes oeuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous y marchions. (Ephésiens 2:10)
  • Mais vous n’êtes pas dans la chair mais dans l’Esprit (Romains 8:9)

Une réponse sur “Gloire progressive ou Evangile de Christ”

  1. OUIiiiiiii!!! AMEN! Quelle joie en effet! Alors n’ayons pas peur de nous réjouir de cette vérité si simple, comme une personne qui n’oserait pas déballer son cadeau parce qu’il paraît trop beau ?! Ou parce que ça nous paraît tellement simple qu’on pourrait croire qu’il y a…un piège!?… Merci Fabien pour cet article qui nous encourage encore une fois à saisir notre identité et notre destinée (cela va ensemble), en Christ! Soyez bénis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.