Il a Guéri Son propre Corps !

En effet, jamais personne n’a détesté son propre corps. Au contraire, il le nourrit et en prend soin, tout comme le Seigneur le fait pour l’Eglise. parce que nous sommes les membres de son corps, [formés de sa chair et de ses os]. (Ephésiens 5:29-30)

Tout être humain sain d’esprit (sans jeux de mots) souhaite préserver son corps en parfaite santé. Un Homme mentalement stable ne prouve pas à son corps combien il y tient en lui infligeant des coups ou en lui inoculant volontaiment des maladies.

Ce principe de préserver sa propre santé parait complètement logique et naturel. De la même manière, à une intensité insondable et infinie, la volonté parfaite et constante de Christ a été de prendre soin, de chérir, de nourrir et de guérir Son propre Corps : l’Eglise !

Le verset 28 implique que l’expression « aimer son propre corps » est identique à « s’aimer soi-même ». »… les maris doivent aimer leur femme comme leur propre corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même.« 

Par conséquent, si l’on doute de la volonté infaillible et si aimante de Christ de garder notre corps – Son propre Corps – en parfaite santé ou de le guérir si besoin, alors nous insinuons que Christ lui-même ne s’aime pas constamment et invariablement (Mc 12:33) ! Ce serait une hérésie grotesque. Et bien de la même façon, croire que Dieu ne veuille pas continuellement préserver et guérir notre corps se révèle être aussi hérétique…

« C’est lui qui pardonne toutes tes fautes, qui guérit toutes tes maladies. » (Psaumes 103:3)

« …et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. » (Esaïe  53:5)

« Il […] guérit tous les malades. Ainsi s’accomplit ce que le prophète Esaïe avait annoncé : Il a pris nos faiblesses et il s’est chargé de nos maladies. » (Matthieu 8:16-17)

(Bien sûr à travers cette réflexion, nous effleurons seulement la véracité et l’amplitude théologique de l’ancien au nouveau testament en ce qui concerne la volonté de Dieu de nous guérir physiquement de n’importe quelle infirmité et maladie !)

3 réflexions au sujet de « Il a Guéri Son propre Corps ! »

  1. En effet cher Fabien cela amplifie parfaitement 3 Jean 2 où Papa souhaite Par-Dessus Tout, cela pour nous! Et le simple fait que notre corps ait été créé pour s’auto-guérir (cicatrisation, présence de globules blancs et défenses immunitaires qui combattent avec virulence tout corps étranger non bienvenu) est une preuve naturelle que Sa Volonté n’est pas de « permettre » (ou autre verbe doctrinal hérétique…) des maladies sur Son propre Corps (nous!) mais bien qu’ils sont inoculés par l’ennemi dont le job est de tuer,voler,détruire (Jean 10:10) ce qui nous appartient comme héritage en Christ(guérison/santé,prospérité,joie,paix…). A nous la responsabilité de refuser, combattre avec autorité et résister (Jacques 4:7, Marc 11:23) cette maladie non bienvenue qui est est illégale, un intrus qui essaye de trépasser et élire demeure pour finalement vouloir -progressivement et de manière insidieuse- devenir notre identité!! Ne l’acceptons pas! Connaissons Notre Identité en Christ!

    • Oui merci Jainil.
      Tu as raison de citer 3 Jn 2 qui dévoile l’oeuvre de Christ efficace aussi bien pour notre « prospérité » spirituelle que physique ! Il n y’a aucune échelle « de valeur » entre notre être spirituel et physique dans le complet salut en Christ. Jésus Lui même pendant son ministère terrestre n’a cessé de démontrer la restauration spirituelle par la guérison physique (Lc 5:24…) !

      « Cher ami, je prie pour que tu puisses prospérer de toutes les manières et sois en bonne santé physiquement comme tu l’es spirituellement. » (3 Jean 2, HCSB)

      • Oui! et on est même trois parties: esprit, âme et corps…(1 Thess 5:23).
        En ce sens, j’aime beaucoup la version anglaise King James qui dit littéralement « Bien-aimé, je souhaite Par Dessus Tout que tu prospères et que tu sois en bonne santé, comme ton âme prospère ».
        Etablir une âme (notre siège mentalo-émotionnel donc sentiments, émotions, volonté, entendement) prospère est donc la clé pour marcher dans la santé divine (et voir guérisons, miracles et prodiges s’accomplir)…par le renouvellement de notre entendement (Romans 12:2) et la manière dont on pense/se voit/choisit de voir les choses (Proverbs 23:7). Bref, reprogrammer et renouveler notre image et notre identité telle que Dieu nous voit, Sa Parole étant le miroir de notre vrai « nous » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *