La louange – Un coeur à coeur avec Dieu

coeuracoeurJe voudrais commencer une série sur le thème de « la louange ».
Cela veut dire que ce billet n’est pas complet et qu’il y a beaucoup d’autres choses à dire. Je n’envisage pas non plus de faire une étude biblique mais simplement de parler à partir de mes propres expériences et ce qu’il me semble que Dieu m’a révélé.

J’étais en vacances durant une semaine avec des personnes qui ont le même cœur de vivre Christ, l’Eglise, hors de Babylone – sans les traditions (si vous êtes de passage sur ce blog et que ces notions ne sont pas très claires pour vous, n’hésitez pas à aller lire certains de nos tous premiers articles ou témoignage qui en parlent). En tout cas la façon dont vivre ce qu’on appelle « la louange » a donné l’occasion de plusieurs échanges. Depuis que certains étaient sortis du « système », ils n’avaient jamais revécu de temps autour du chant et de la musique, d’autres se posaient des questions et puis certains avaient des idées plutôt arrêtées sur le sujet : il faudrait faire comme-ci ou comme ça.
Je pense que c’est de là qu’est venue cette envie de poser par écrit mes réflexions sur le sujet.

Je n’ai pas forcément envie d’entrer dans ce billet dans les détails de mon parcours jusqu’ici dans ma façon de vivre et d’exprimer ma louange pour Dieu. En tout cas aujourd’hui je vis les choses complètement différemment car mon cœur a changé, mes motivations, ma vision, ma compréhension. Et je sais bien que j’ai encore à découvrir !

Il me semble avoir remarqué que dans beaucoup d’assemblées traditionnelles, la louange est devenue une institution, voir même une idole. Il faut le temps de louange, il faut qu’il soit bien fait, il faut que… Les « il faut que » changent en fonction de l’assemblée, de son courant théologique, de la vision vers laquelle elle tend, mais il y a toujours des « il faut que ». Et ça peut aussi être le cas dans les groupes de maison. En tout cas, bien souvent, la forme est parfois très limitée, certains ne la voit que par le chant, d’autres le chant avec musique, d’autres incluront d’autres façons de l’exprimer avec la danse, la peinture, etc.
Je crois que la louange ne devrait ni être une institution, ni une obligation et elle ne devrait pas se contenter d’une ou plusieurs formes en particulier. La louange ne devrait pas être enfermée dans des schémas, dans des boites, dans des limites, dans des conceptions religieuses et traditionnelles.

J’aime exprimer ma louange pour Dieu en chantant et parfois, lorsque j’ose, en dansant. Mais il y a bien sûr toutes sortes de façons dont exprimer et vivre la louange. Si je vous parle dans ce billet de chant c’est surtout car c’est par ce moyen que j’aime le faire mais cela ne veut pas dire que c’est LE moyen premier ou unique de le vivre.
« Louer Dieu » c’est transmettre qui Il est, de quelle que manière que ce soit, sous n’importe quelle forme que ce soit. Et dans ce domaine là nous avons beaucoup à apprendre et à vivre !

J’ai appris ces dernières années à entrer dans la liberté de chanter spontanément ce qu’il y a sur mon cœur. Au travers de cela, il m’arrive alors de recevoir le cœur de Dieu et je chante alors ce qu’Il m’inspire. Il m’est arrivé de percevoir des révélations profondes de qui Il est, de ses projets ou même de la façon dont Il me voit au travers de ces temps.

Lors de cette semaine fraternelle, j’ai eu l’occasion de me retrouver de nouveau derrière un micro pour des temps de louange avec musique et chant. J’ai alors saisi l’espace parfois pour exprimer la louange qu’il y avait sur mon cœur. Une des personnes présente est venue me voir pour me dire qu’elle avait été profondément touchée à l’intérieur lorsque j’ai chanté et entrainé ceux qui voulaient le faire avec moi, à répéter cette simple phrase : « Je veux un cœur à cœur avec toi ». Sans doute le chant spontané le plus court que j’ai pu exprimer au micro durant la semaine !
Oui, c’est une phrase très simple mais je crois réellement que c’est LA base de la louange. Que c’est de là qu’elle devrait découler.
Avec le recul je me rends compte que je l’ai chanté à Dieu en lui faisant cette déclaration mais que c’est comme si Dieu lui-même nous l’adressait aussi au même moment même si je ne l’ai réalisé que plus tard.

Il s’est passé autre chose vers la fin de cette semaine là. Il y avait une « mise en pratique » où nous étions invités à visualiser une prairie puis d’y voir Jésus nous y rejoindre. Avec les enfants je n’ai pas pu faire cet exercice très en profondeur. Mais alors que le lendemain je partageais avec quelques personnes « le peu » que j’ai vu, voilà ce qu’il s’est passé. Je racontais donc que j’ai vu une prairie avec un saule pleureur. J’étais assise, adossée contre le tronc de l’arbre et Jésus est venu vers moi. Il m’a pris la main, m’a levée en douceur. J’avais une robe blanche, pas de mariée, mais une robe blanche. Et puis il m’a entrainée dans la prairie et nous avons dansé ensemble, main dans la main. Juste au moment où je termine ma phrase, un groupe de personne arrive pour souhaiter l’anniversaire de Fabien et l’honorer en ce jour. Et l’une des personnes lui tend une bouteille. Fabien se tourne vers moi en souriant et il me la montre. Il y a dessus un homme et une femme avec une robe blanche qui dansent (la marque s’appelle « songe fête », c’est marrant). Quelle confirmation que cette vision est bien de Lui et qu’Il danse avec moi.

Hier, alors que je voulais commencer à écrire cet article, j’ai demandé à Dieu de me révéler plus profondément comment lui perçoit ce que nous appelons « la louange ».
Le soir même je me rendais à une rencontre dans laquelle nous laissons l’espace à Dieu de nous révéler son cœur pour chanter, prier, pour Lui, pour la nation, le monde, intercéder, etc.
Je voudrais vous partager certains des chants qui sont sortis spontanément car j’y vois là ce que Dieu voulait me révéler, en réponse à ma prière. Et cela s’est inscrit en profondeur en moi. Je ne peux me souvenir de toutes les paroles exactes ni de l’ordre mais les pensées générales y sont.

« Tu m’enlaces et tu poses ma tête contre ton cœur pour que je puisse écouter tes mots d’amour pour moi. Je t’enlace et je pose ta tête contre mon cœur pour que tu puisse écouter mes mots d’amour pour toi ».
« Tu me chantes des chants d’amour. Tu me dis que je suis précieuse, ta bien aimée. » (C’était plus long mais je résume à l’essentiel).

Au travers de ces quelques paroles mais aussi de cette vision que j’avais de Jésus qui dansait avec moi je sentais qu’Il voulait me dire que la louange, c’est un cœur à cœur avec Lui.
Ce n’est pas simplement moi qui suis en train de le louer pour qui Il est et pour ce qu’Il fait. Nous avons parfois encore cette vision limitée où nous sommes devant le trône et nous sommes en adoration devant Lui, car Lui seul mérite la louange. Comme si Dieu écoutait satisfait, toute la gloire qui lui revient. Je ne dis pas que c’est faux mais limité et je suis convaincue que ce n’est pas Son cœur.
La louange n’est pas une obligation, elle ne doit pas être forcée. La louange née simplement d’une relation d’amour.
Non Dieu ne m’a pas créée pour que je le loue. Il ne nous a pas crées parce qu’il avait besoin d’êtres qui le satisfassent en lui disant combien Il est grand et merveilleux.
Dieu m’a créée, nous a crées car Il nous aime, que nous étions dans son coeur et qu’Il désirait et désire toujours avoir une relation avec nous. La louange découle de cette relation et de la connaissance de plus en plus profonde de qui Il est.
Et Dieu me disait que dans ce cœur à cœur avec Lui, Il me chantait aussi des chants d’amour, Il me disait combien je suis précieuse. Combien Il m’aime. La gloire qui est la mienne par la vie de Christ en moi. Le bien de valeur que je suis pour Lui et toute la beauté qui est la mienne. Je sentais que Dieu voulait que je saisisse l’importance que j’ai à ses yeux.
Et quand je danse pour Lui, Il danse pour moi et avec moi. Et je suis même sûre qu’Il n’attend pas que je danse pour Lui pour entrer dans un mouvement de Vie envers moi.

Voilà donc ce que je désire ardemment dans mon quotidien. C’est vivre ce cœur à cœur avec lui. Qu’il reçoive mes louanges et que je reçoive les siennes. Que je lui déclare qui Il est et qu’Il me déclare qui je suis. Que je lui communique mes pensées et qu’Il me communique les siennes. Que je lui crie mon amour et entendre qu’Il me crie le sien. Qu’Il m’enlace et que je l’enlace…
Je veux louer Dieu en prenant plaisir en Lui. Je veux célébrer qui Il est et cette relation que j’ai et découvre avec Lui.

Sophonie 3:17
L’Éternel ton Dieu est au milieu de toi, un héros qui sauve. Il se réjouira à cause de toi d’une grande joie; il se reposera dans son amour; il se réjouira sur toi avec chant de triomphe

6 réponses sur “La louange – Un coeur à coeur avec Dieu”

  1. Merci Claire,je crois que Dieu aime et loue ce que je fait naturellement par amour ,Son essence en nous..la louange nous unit et je vie se cœur à cœur si précieux pour notre Seigneur..
    Merci d exister,bises a Fabien et enfants

    1. Tout à fait ! 🙂

      Et c’est chouette pour nous aussi de mettre un visage sur un lecteur 😉

      Bises de notre famille (même de celui qui imite le chat huant ;))

  2. Merci Claire,
    Oui, c’est exactement ce que je vivais au début de ma rencontre avec le Seigneur. Mais, hélas,les « institutions » m’ont fait perdre cela. Dieu Merci, j’ai quitté Babylone. Et, récemment,le Seigneur m’a parlé pour me ramener à cela.
    Je veux retrouver cela. Et, avec l’aide du Seigneur, j’y arriverai.
    Soyez bénis, vous 4. Line.

  3. Wow!
    Je crois que je n’avais pas réaliser jusqu’ici cette dimension de la louange à 2 sens dont tu parles , et CA CHANGE VRAIMENT TOUT! Tout comme la prière est à deux sens, logique que la louange le soit aussi! Je me demande pourquoi je n’y avais pas pensé avant…et cette image/révélation de Jésus dansant avec toi, c’est vraiment magnifique! Il veut un coeur à coeur avec nous! Enorme!
    Merci pour ce partage Claire, je crois que ma vie de louange va changer avec cette nouvelle perspective! j’ai aussi été ravie de discuter souvent avec Fabien et toi durant le camp, bises aux garçons, portez vous bien!

    1. Super Jodie si cette vision des choses peut t’amener plus loin dans ta facon dont vivre le fait de louer Dieu!
      Contente d’avoir fait ta connaissance également 🙂
      Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.