La Nouvelle Jérusalem : Une réalité d’en haut sur terre !’

J’ai entendu un premier enseignement sur « La nouvelle Jérusalem » de Victor Lorenzo qui m’a énormément impacté et parlé. C’était lors de notre formation à « Helikia« .

Je partage ce sujet non pas comme un copié collé de ce que j’ai déjà entendu. Mais réellement de ce que j’ai découvert en approfondissant ce thème et en comptant sur le Saint Esprit comme l’Esprit de révélation dans la connaissance de Christ.

Ce n’est pas non plus dans le but d’accumuler de l’information inutile dans la tête, mais au contraire d’y voir aujourd’hui une réelle expérience pratique et concrète pour l’Église de Christ concernant la Nouvelle Jérusalem !

L’une des caractéristiques de la Nouvelle Jérusalem est son absence de temple (décrite dans Ap 21:22). En effet la bible nous dit que le temple est la présence même du Père et de son Fils Jésus Christ. Il n’est pas parlé d’un bâtiment ou d’un périmètre ou d’une surface particulière faisant office de temple, mais uniquement de Dieu Lui même !

Et en ce moment l’Église traverse cette période particulière où elle est appelée à manifester cette réalité d’en haut sur terre : la nouvelle Jérusalem qui n’a pas de temple fait de main d’hommes…mais uniquement la Présence de Dieu et de son Christ dans son peuple.

La Nouvelle Jérusalem est une réalité spirituelle qui nous focalise et nous recentre sur Christ et son œuvre dans son peuple.

Voilà certainement le contenu général de ce blog, nous ramener à Christ et sa simplicité. Nous recentrer sur l’unique grand Dessein de notre Père, nous révéler son Fils en toutes choses, en qui se cache tous les trésors de la sagesse et de la connaissance. (et les trésors de la connaissance de la Nouvelle Jérusalem sont également en Lui !)

Voilà pour l’introduction à mon titre de blog !

Cet article est présenté comme une première fondation à la vision de la Nouvelle Jérusalem comme une réalité spirituelle à vivre de nos jours. Par la suite dans ce blog j’ai commencé une suite d’enseignements sur les différentes richesses spirituelles de la Cité d’en haut à vivre sur cette terre. Ces richesses ne sont pas approchées comme des réalités spirituelles séparées de Christ, mais au contraire comme étant toutes des facettes du Christ vivant. Elles nous conduisent à apprécier encore plus grandement l’expérience de Christ dans nos vies :

Vivre les richesses de la Cité céleste (intro)

Vivre les richesses de la Cité céleste (1/3)

Vivre les richesses de la Cité céleste (2/3)

;

————————————————————————————————————

Introduction

Nous devons partir d’une base commune qui est la réalité de notre nature. Parce que notre vieil homme, notre humanité corrompue a été ensevelie avec Christ, pour revêtir une nouvelle Nature. Celle de Christ ressuscité et glorifié. Ainsi nous sommes désormais de nature céleste.
Jésus Lui-même dira je suis d’en haut (Jn8 :23), de nature céleste, et pourtant combien il ne s’échappait pas de la réalité terrestre, du quotidien. Tout simplement car la nature céleste est parfaitement qualifiée pour les choses terrestres, notre quotidien.
Malgré cela, sa vision restait parfaitement alignée avec le dessein céleste. Sa vision et sa compréhension demeuraient célestes. Nous avons besoin de notre compréhension spirituelle pour saisir la réalité céleste, comme une réalité pratique, concrète, expérimentale et non pas seulement théologique et donc inutile.

1) Prophétiquement l’histoire de Jérusalem est centrale dans l’établissement et l’agrandissement d’Israël.

C’est important d’approfondir l’évolution de Jérusalem dans l’histoire d’Israël, car elle permet de percevoir prophétiquement ce qui concerne la Nouvelle Jérusalem, la Céleste.

  • A)Quand les Yébousiens subsistaient…

Il est rapporté qu’à la conquête de Canaan, une région restera non conquise : Jébus. (Jos 15 :63)
Et jusqu’à ce qu’elle soit conquise, finalement c’est comme si la nation d’Israël n’avait encore jamais resplendi, ou réellement émergé.
Les Yébousiens habitaient la haute montagne, la forteresse imprenable du pays.
Josué mourut, les différents juges, le roi Saul, et même pendant les 7 premières années de règne de David sur Juda, Les yébousiens subsistaient.

  • B) Unité : arrivée du roi David : conquête des Yébousiens

2Samuel5 :1-3 David est établi roi sur tout Israël. Ainsi il y a l’unité de tout le peuple soumis à David. A ce moment là (alors qu’il aurait pu le faire avt ?…) il décide de marcher contre les Jébusiens.
C’est également à partir de là que David fait revenir l’arche de l’alliance, dans une tente (et Salomon construira le temple).

  • C) David devint grand, Dieu était avec Lui : Conquête des nations.

2Sm5 :10 « Et David allait toujours avançant et croissant ; et l’Éternel, le Dieu des armées, était avec lui. »
2Sm5 :27 et 2Sm8 : Ces deux passages nous montrent entre autre la victoire de David contre les Philistins, les Moabites, les Syriens…
Nous lisons du royaume d’Israël qu’il commençait à briller auprès des autres nations et non plus seulement pour la conquête de Canaan, son propre pays promis.

2) La nouvelle Jérusalem et le tabernacle des cieux.

  • A) Compréhension de la nouvelle Jérusalem cachée, voilée. L’ignorance subsiste.

Dans Gn14 :18, avant même la naissance d’Israël, il nous est parlé d’un roi Melchisédek de Salem qui bénit Abraham, qui une préfiguration du Roi éternel et de la Cité éternelle. Et l’histoire de Jérusalem Jusqu’à sa conquête totale sur la haute montagne n’était que l’image de la réalité céleste ! Tout comme les Yébousiens volaient pendant un temps l’héritage complet des Israélites, jusqu’à ce que David soit élevé dans l’unité du peuple, aujourd’hui encore notre Jérusalem Céleste, la réalité spirituelle nous a été cachée, voilée.
On a trop souvent placé la Nouvelle Jérusalem dans une théologie de la fin des temps, par manque de révélation. Ou bien nous sommes revenus à humaniser la Jérusalem Céleste en pensant à la restauration de la Jérusalem d’en bas.
Je voudrai simplement qu’on prenne le temps, de demander au Saint Esprit une révélation fraîche de notre Cité d’en haut, de ce qu’Elle est pour nous aujourd’hui ! Ce qu’Elle représente, ce qu’Elle implique spirituellement. Et se détacher un instant d’une compréhension héritée et non éprouvée personnellement dans la présence du Seigneur.
Voici certains passages, où il nous est parlé de la Nouvelle Jérusalem dans le nouveau testament :

Mt23 :1-13 / Mt 23 :37 / Luc 13 :31-35 =>; La Jérusalem d’en bas est désormais celle qui s’oppose à la révélation, à la Parole révélée, à Jésus Christ Lui-même. Tout comme nous sommes une nouvelle création en Jésus Christ, où toutes choses deviennent nouvelles (2 Cor5 :17), il fallait également une nouvelle Jérusalem sainte et pure.

Ga 4 :21-30 =>; D’abord Paul ose comparer et dire que la Jérusalem d’en bas, c’est Agar, la mère esclave, qui a donc engendré des fils esclaves et l’ancienne alliance. Cela représentait la loi, le temple.
La Nouvelle Jérusalem c’est la Jérusalem d’en haut, la femme libre, mère des enfants de la promesse, qui engendre des fils de l’Esprit et qui représente la nouvelle alliance. D’ailleurs Paul fait le lien avec Agar car la nature de la Jérusalem d’en bas est terrestre. Mais il ne parle pas de la comparaison entre Sarah et la Jérusalem d’en haut, pour ne surtout pas laisser le terrestre empiéter sur le céleste. Nous verrons plus tard la nouvelle nature du temple dans la Nouvelle Jérusalem.

La Nouvelle Jérusalem est comme une « Mère ». D’ailleurs Jésus citera qu’Il voulait rassembler les enfants de Jérusalem comme une poule veut rassembler ses poussins. (Mt 23 :37 – Lc13 :34)

Ps87 :3-7 « Des choses glorieuses ont été dites sur toi, Ville de Dieu ! Pause.4 Je proclame l’Egypte et Babylone parmi ceux qui me connaissent ; Voici, le pays des Philistins, Tyr, avec l’Ethiopie : C’est dans Sion qu’ils sont nés.5 Et de Sion il est dit : Tous y sont nés, Et c’est le Très Haut qui l’affermit.6 L’Eternel compte en inscrivant les peuples : C’est là qu’ils sont nés. 7 Et ceux qui chantent et ceux qui dansent s’écrient : Toutes mes sources sont en toi. »

(Es66 :7-13, ce verset est d’ailleurs souvent utilisé pour la création de l’état d’Israël, ce texte a une autre portée prophétique qui est céleste)

Beaucoup de versets dans l’ancien testament en particulier dans Esaie, les Psaumes, Zacharie et d’autres ont des promesses tellement encourageantes et glorieuses concernant Sion, qu’il ne peut s’agir uniquement de la Jérusalem d’en bas… et c’est dommage car bien souvent nous ne les avons pas saisies dans la nouvelle alliance. Nous en verrons à la fin.

Voici des versets dans le nouveau testament qui soulignent l’importance de cette Cité pour nous aujourd’hui :

Hébreux 11 : 10 « Car il attendait la cité qui a des fondements, dont Dieu est l’architecte et le fondateur. »
Hébreux 11 : 16 « Mais maintenant ils en désirent une meilleure, c’est–à–dire une céleste ; c’est pourquoi Dieu ne dédaigne pas d’être appelé leur Dieu ; car il leur a préparé (litt. »disposé ») une cité (ville). »

Hébreux 12 :22 (v Darby) « Mais vous vous êtes approchés (litt. »êtes venus ») de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant, de la Jérusalem céleste, des milliers d’anges, »
Mat 5 : 14 « Vous êtes la lumière du monde, une ville située sur une montagne ne peut être cachée. »

  • B) Etablissement du Christ comme Roi, Seul Maître et Chef = Seule possibilité de comprendre et vivre la nouvelle Jérusalem.

L’histoire de David élu roi à l’unisson est une image prophétique de l’élévation de Jésus Christ le Roi, dans l’unité spirituelle. Christ est le centre du dessein, de l’économie, du projet de Dieu, Il est la réalité spirituelle de toutes les ombres, et images de l’ancien testament.
Nous ne pouvons pas uniquement appréhender Jésus Christ comme Seigneur et Sauveur. En Lui se cache tous les trésors de la sagesse et de la connaissance.
En fait commencer à voir la nouvelle Jérusalem comme une réalité spirituelle accomplie en Jésus Christ, implique forcément une unité du peuple de Dieu à ne plus regarder aux différences de doctrines, de « tendance » charismatique ou non, mais à un recentrage sur Christ et sa compréhension. Véritablement lorsque la personne de Jésus Christ sera notre soif, notre recherche, alors le Saint Esprit sera le lien de paix et d’unité dans le peuple de Dieu. Aujourd’hui nous sommes dispersés, divisés, car nous recherchons plus une méthode, un moyen, un projet, des clefs pour percer. Alors que la personne de Jésus Christ et Sa réalité spirituelle, deviennent « insuffisantes » pour la plupart par manque de sensationnel, d’émotionnel ou même de résultats instantanés…
Nous acceptons et recevons le Roi Jésus Christ comme vivant, nous acceptons et recevons le Royaume de Dieu comme une réalité actuelle du dessein de Dieu, mais nous ne voyons pas la capitale, la ville sainte du Royaume ! La Jérusalem d’en haut notre mère, notre source, notre patrie, notre cité. Pourtant elle est véritablement à l’origine de notre identité d’en haut. Paul lui même le dira dans Galates 4:21-30.

Nous y sommes nés spirituellement comme le déclare Ga4 :26 ou Ps87 :5 ou Es667-14
L’ancienne Jérusalem est exprimée par le temple et manifeste un ordre : des laïcs puis le sacerdoce, les prêtres, les lévites, puis les souverains sacrificateurs. La Gloire de Dieu dans le temple n’était permise qu’à une élite spirituelle car l’homme ayant péché, certains étaient appelés à vivre dans des conditions particulières.
La Jérusalem d’en bas est le symbole d’un système ou seul le grand prêtre pouvait prétendre au lieu très saint !

Alors que la Jérusalem d’en haut est la mère de tous les fils nés du Fils parfait. La relation n’est plus la même entre fils et filles, et le Père et ses enfants. Chacun est désormais une nouvelle création, ayant une relation Père- Fils, chacun dans la pleine identité et le droit d’être dans la présence sainte de Dieu.
Nous sommes tous ses sacrificateurs !! Une race royale ! Le seul médiateur est Jésus Christ homme ! Chacun, par Christ en lui a des fonctions différentes, une manifestation différente de sa Vie. Saisissant la révélation de Sa Vie, de Sa personne en nous, nous ne pouvons plus regarder un frère comme s’il avait plus d’autorité qu’un autre, à cause de sa fonction. Cela était la Jérusalem d’en bas et non celle d’en haut. !!

  • C) Le tabernacle céleste n’est pas de cette création.

David avait en premier monté une tente, un tabernacle pour recevoir l’arche de l’alliance, après que Jérusalem, Sion soit complètement conquise. Puis ensuite Dieu permettra la construction du Temple par Salomon. (ou d’ailleurs aucune pierre n’a été taillée pour la construction. Cela préfigurait le Temple construit de pierres vivantes où Dieu Lui même en est l’architecte et le constructeur sans l’intervetion de l’homme 1Rois6)
La Jérusalem d’en bas est toujours associée au temple, et le temple à Jérusalem. Là encore ils sont les symboles, les images d’une réalité spirituelle qui est en Christ. Or la nouvelle Jérusalem apporte une compréhension complètement différente et renouvellée du temple.

D’abord nous est il parlé d’un tabernacle ou d’un sanctuaire dans la nouvelle alliance ?
Hb 9 :11 « Mais Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir ; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n’est pas construit de main d’homme, c’est–à–dire, qui n’est pas de cette création « 

Hb 9 :23 « Il était donc nécessaire, puisque les images des choses qui sont dans les cieux devaient être purifiées de cette manière, que les choses célestes elles–mêmes le fussent par des sacrifices plus excellents que ceux–là.24 Car Christ n’est pas entré dans un sanctuaire fait de main d’homme, en imitation du véritable, mais il est entré dans le ciel même, afin de comparaître maintenant pour nous devant la face de Dieu. »

Hb 8 : 1 « Le point capital de ce qui vient d’être dit, c’est que nous avons un tel souverain sacrificateur, qui s’est assis à la droite du trône de la majesté divine dans les cieux, 2 comme ministre du sanctuaire et du véritable tabernacle, qui a été dressé par le Seigneur et non par un homme. »

Si le tabernacle véritable plus grand et parfait n’est pas construit de main d’hommes et n’est pas de cette création, il ne s’agit pas d’un temple constitué de pierres dures. Il est un sanctuaire établi par le Seigneur Lui-même. Or 1Cor3 :16-17 / 1 Cor 6 :19 / 2 Cor 6 :16 / Eph 2 :21 / Jn2 :19-21 expliquent que nous sommes le Temple dont le Seigneur édifie Lui-même, nous sommes les pierres vivantes de l’édifice, du tabernacle d’en haut.

Eph 2 :20-22 « Jésus Christ lui–même étant la pierre angulaire. En lui tout l’édifice, bien coordonné, s’élève pour être un temple saint dans le Seigneur. En lui vous êtes aussi édifiés pour être une habitation de Dieu en Esprit. »

1Pi 2 : 5 « Vous aussi, comme des pierres vivantes, vous êtes édifiés, pour être une maison spirituelle, une sacrificature sainte, afin d’offrir des sacrifices spirituels agréables à Dieu, par Jésus–Christ. »

D’après ces textes Christ en son corps a formé le nouveau tabernacle. Or son corps c’est l’Eglise, nous sommes donc les matériaux vivants du Tabernacle d’en haut.

  • D) Nouvelle Jérusalem et Tabernacle des cieux :

Maintenant qu’en est-il de ce tabernacle dans la nouvelle Jérusalem, celle d’en haut, la Jérusalem céleste ?

En lisant Ap21 : 9-22 on voit qu’il n y a pas de temple dans la nouvelle Jérusalem, car Dieu lui-même et l’Agneau sont le Temple. Dieu qui remplit tout en tous en son peuple est le Temple (Eph1 :23 / 1Cor15 :28 / Col3 :11). Et en tant que pierres vivantes de ce tabernacle nous grandissons en conformité à La Pierre Vivante : Christ.

Le temple devient la Nouvelle Jérusalem qui symboliquement a la forme d’un cube où la hauteur, la longueur et la largeur sont égales. Il y a une notion forte d’égalité. Ap21 :9 « je te montrerai la femme, l’épouse de l’Agneau ». Ainsi l’Eglise est la nouvelle Jérusalem.

On lit que les murailles en Ap21 :14 avaient 12 fondations qui portaient le nom des 12 apôtres, ses murailles avaient 12 portes qui portaient le nom des 12 tribus. (Les fondations sont celles de la nouvelle alliance, et les portes sont celles représentant la loi)

Les 12 fondations étaient ornées de 12 pierres précieuses rappelant les 12 pierres précieuses du pectorale que portait le souverain sacrificateur. (Ex28 :17-20) Jésus Christ est le souverain sacrificateur du tabernacle des cieux.

Za 2 :2-10 5 « je serai pour elle, dit l’Eternel, une muraille de feu tout autour, et je serai sa gloire au milieu d’elle. 10 Pousse des cris d’allégresse et réjouis toi, Fille de Sion ! Car voici, je viens, et j’habiterai au milieu de toi, Dit l’Eternel. »

Le Temple est Dieu lui-même, les murailles sont également Christ remplissant tout en tous.

Dans l’ancien testament le système religieux était représenté par le Temple. Désormais la nouvelle Jérusalem et le temple ne font qu’un car il s’agit de l’Église, de l’Epouse de l’agneau où Christ est prééminent en remplissant tout en tous.

Dans la nouvelle alliance il n’y a plus un lieu spécifique, un endroit particulier pour le service religieux. Là où l’Église demeure, en tant que pierre vivante, tabernacle vivant, cité d’en haut dans le monde est notre culte spirituel, notre service spirituel. Car si nous retournons au fonctionnement du temple avec un service religieux dans un lieu spécifique et habituel, alors nous perdons la réalité de Christ. Et nous revenons à la dispensation de l’ancienne alliance.

  • Conclusion : La gloire de la Nouvelle Jérusalem

La Gloire particulière de la Nouvelle Jérusalem est révélée par le fait même que des nations y soient attirées.

Jésus nous a demandé de faire des nations des disciples ! Eh bien quel est le nombre de nations aujourd’hui qui sont disciples de Jésus Christ ? Je n’en connais pas personnellement.

Dans tous les psaumes, Esaie, d’autres prophètes ainsi qu’apocalypse il nous est donné la promesse de faire des nations des disciples autrement dit que certaines nations apportent leurs richesses à Christ. A chaque fois cette promesse se réalise à travers la manifestation de la Nouvelle Jérusalem, de Sion.

La manifestation des dénominations, de l’église humanisée, perdant son identité céleste n’impacte pas les nations, nous le voyons bien. Elle peut impacter localement bien souvent, mais pas une nation entière.

Esaie 66 : 12 « ainsi a dit l’Éternel : Voici, je vais faire couler vers elle la paix comme un fleuve, et la gloire des nations comme un torrent débordé ; et vous serez allaités, vous serez portés sur les bras, et caressés sur les genoux. »

Psaumes 87:1-7 « Psaume de cantique des enfants de Coré. Sa fondation est dans les saintes montagnes. L’Eternel aime les portes de Sion, plus que tous les Tabernacles de Jacob. Ce qui se dit de toi, Cité de Dieu, sont des choses glorieuses ; Sélah. Je ferai mention de Rahab et de Babylone entre ceux qui me connaissent ; voici la Palestine, et Tyr, et Cus. Celui-ci, disait-on, est né là. Mais de Sion il sera dit : celui-ci et celui-là y est né ; et le Souverain lui-même l’établira. Quand l’Eternel enregistrera les peuples, il dénombrera aussi ceux-là, et il dira : celui-ci est né là ; Sélah. Et les chantres, de même que les joueurs de flûtes, et toutes mes sources seront en toi. »

;

A lire aussi pour creuser les richesses de la Nouvelle Jérusalem réunies en Christ :

Vivre les richesses de la Cité céleste (intro)

Vivre les richesses de la Cité céleste (1/3)

Vivre les richesses de la Cité céleste (2/3)

5 réponses sur “La Nouvelle Jérusalem : Une réalité d’en haut sur terre !’”

  1. Sooo glad to hear you teaching this brother! Gal 4 and Heb 12 make it so clear but we have missed it for so long.

    I have done a lengthy, in-depth video teaching called ‘The Kingdom of Christ, From Commencement to Completion’ which teaches Kingdom, church and eschatology from this view-point. If you have time I’m sure you would enjoy and we can get a dialogue going… here is the link to the Intro vid – http://www.christisall.org/2009/07/28/the-kingdom-of-christ-from-commencement-to-completion-video-series-introduction/

    This topic you have voiced has so much to do with the current, ongoing reformation of the church. Keep up the God work

  2. Yes, i agree with you ! too long time in the church without the understanding about the New Jerusalem’s reality ! But i think it’s the purpose of God to see this thuth in this particular season…
    I will watch your video, but i can put a long time to understand all that you say in english…;-)

  3. Bonjour,
    merci pour cet excellent article. Riche, profond et juste. Eclairant.
    Oui, nous devons bien prendre conscience de tout cela.

    Juste une remarque : « Jésus nous a demandé de faire des nations des disciples ! Eh bien quel est le nombre de nations aujourd’hui qui sont disciples de Jésus Christ ? Je n’en connais pas personnellement. » = personnellement, je ne prend pas le sens de « nations » ainsi. Je crois que toutes les nations sont entrées, qu’elles sont plutôt en train d’entrer, comme Paul dit, l’évangile fait des progrès partout. « Nation » signifie-t-il « la totalité de la population d’une nation » ? Cela m’étonne. Quelques personnes ne représentent-elles pas à elles seules leur nation ?
    Quoiqu’il en soit, cette compréhension de la Nouvelle Jérusalem céleste, l’église, notre perspective, c’est merveilleux.
    Amitiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.