La Septième Jarre de Cana

« Or, il y avait là six jarres, placées pour la purification des Juifs, et contenant chacune deux ou trois mesures. » (Jean 2:6)

Les Noces de Cana sont pour nous tous. L’Epoux et l’Epouse, unis dans l’enivrement du vin d’en haut ! L’évangile de Christ y est tout dévoilé…

Les jarres symbolisent l’âme, le coeur, l’intériorité. Ces six jarres représentent plus précisément l’Homme inaccompli, celui des 2 ou 3 mesures, le vieil homme livré à lui-même, tentant à travers une purification extérieure de circoncire son cœur, de s’accomplir.

Les jarres pouvaient servir à porter l’eau, mais également à la puiser. D’ailleurs, une racine hébreu* du terme « jarre » (כַּד) correspond à l’action de puiser dans un puits. Jésus a demandé de les remplir entièrement d’eau. Elle va se transformer en un vin exquis ! Il montre l’oeuvre qu’il accomplit en lui-même pour toute l’Humanité. D’abord la Parole se fait Homme. Ce dernier, grandit alors de grâce en grâce. Puis Jean le baptise d’eau, le Père d’en haut atteste du Fils bien-aimé. L’Esprit le conduit au désert de la tentation, et Il manifeste invariablement le Royaume au-dedans de Lui. Jésus s’est sanctifié lui-même dans la vérité pour nous. Il devient purification intérieure pour nous ! Il a tout puisé de Dieu en lui. Il est arrivé à la Croix comme une jarre remplie, prête à être brisée pour en déverser son eau et son sang sur toute chair !

Jésus, la septième Jarre d’en haut a démontré l’excellence du puits qu’il portait en lui, et en a puisé toute l’eau de son Père. Puis à travers sa résurrection, il révèle la vraie teneur de ses eaux en vin nouveaupromesse des nouvelles outres, le Nouvel Homme, le Dernier Adam, Christ.

Les septièmes jarres que nous sommes peuvent désormais puiser au-dedans d’elles les richesses insondables de Christ, profondeurs emplies de Son vin et réaliser qu’elles sont des « joyaux étincelants*, des rubis* » de l’union divine !

*significations de la racine hébreu du terme jarre (כַּד) trouvée dans le dictionnaire « Gesenius’ Hebrew and Chaldee Lexicon to the Old Testament »

5 réponses sur “La Septième Jarre de Cana”

  1. Salut Fabien,

    Merci pour la reference du lexique, j’en cherchais un depuis quelque temps, notamment pour une signification de Rahab ou Rachab.

    Au plaisir de lire ou d’écouter ces inspirations de Christ en toi.

    1. Bonjour Bruno, oui ce lexique a l’avantage de montrer facilement la racine parent d’un terme hébreu.
      Sinon si tu as un logiciel d’étude de bible tu peux trouver pour un prix très abordable le lexique BDB Hebrew (Brown, Driver, Driggs), qui est assez complet également.
      Au plaisir !
      Fabien

  2. Magnifique ! Quelle révélation ! Je me régale… Merci Fabien.

    Je n’avais jamais vraiment saisi la profondeur de ce miracle et en quoi cela manifestait toute la gloire de Christ ! Maintenant, c’est clair comme de l’eau de roche ;-), et pour sûr, je ne lirai plus jamais ce passage de la même façon !
    Juste avant de lire ton billet, j’avais lu dans le Cantique des Cantiques, ce verset où le bien-aimé déclare à sa bien-aimée « Ton sein est une coupe arrondie où le vin parfumé ne manque pas » (ch 7, v3). Et oui, ce vin parfumé de la bonne odeur de Christ est déversé dans nos coeurs, et, le divin ordonnateur de ces noces perpétuelles a pris soin que nous n’en manquions jamais ! Quelle fête ! 🙂

    1. Waouhhh, énorme le verset que tu cites, merci Stéphanie !
      D’ailleurs c’est intéressant le terme « vin parfumé » en hébreu dans sa racine c’est « מסך » l’action de mélanger l’eau et le vin, une mixture eau-vin 🙂

  3. Enivrante invitation à l’Union Divine en transformant l’eau en vin nouveau = créature nouvelle qui devient et recèle tous les trésors, tous les dons de Christ.
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.