Le « Va vers toi » d’Abraham

Les deux moments les plus décisifs de la vie d’Abraham sont précédés d’un mandat divin : « Va vers toi » ! Littéralement en hébreu « Lek Leka », est généralement traduit par « Va et quitte ton pays » dans Gn 12:1 et « Va t’en au pays de Morija » dans Gn 22:2. 

La première inspiration divine « Va vers toi »  signifie pour Abraham une séparation franche avec son passé : sa famille, sa culture, son économie… Trouver son Dieu à l’intérieur de ses entrailles a des conséquences monumentales pour l’Homme. Elle insuffle la naissance de nouveaux repères, de nouveaux mondes. Généralement, son entourage ne comprend pas les implications de cette découverte intérieure de l’Esprit de Christ. Pourtant dès que cette rencontre s’avère authentique, elle ne peut qu’entraîner de multiples ruptures progressives avec ce qui constituait sa renommée, sa sécurité, ses ressources… 

Abraham était un errant sur sa terre promise. Il en a pourtant parcouru toute sa largeur… Car son véritable voyage, sa vraie destination était céleste. Et cette quête céleste dévoile le mystère de l’Homme, autre facette du mystère divin.

l’Eternel appelait Abraham à connaître ses cieux intérieurs, sa citoyenneté « d’en-haut » ! Lorsque nous lisons les rencontres divines qu’Abraham a vécues, c’est en premier un reflet de sa relation intérieure au Dieu vivant. Lorsqu’il nous est rapporté les richesses accumulées d’Abraham, elles sont en réalité le symbole visible de son véritable Trésor en lui. Dieu conduisait Abraham, le père de la foi, à inaugurer le vrai chemin de la foi, celui qui recouvre l’Eden en l’Homme.

Aujourd’hui nous jouissons de Celui qui n’a pas seulement inauguré ce chemin de l’Eden perdu, mais qui l’a entièrement gravi par l’Amour. Tout Son être est devenu Chemin ! Contrairement au premier Adam qui n’a pu explorer complètement ce chemin intérieur, sinon jamais il ne serait devenu extérieur à l’Eden ! « Christ en nous » est ce Chemin complété et acquis pour et en nous ! Notre héritage est incomparable à celui d’Abraham, car désormais en Christ chaque partie de notre être est ouvert comme jamais à ce Chemin accompli. Si nous languissons après les expériences de foi d’Abraham alors puissions nous un peu imaginer les conséquences de notre mariage divin par Jésus Christ…

Le deuxième appel céleste « Va vers toi » donné à Abraham est décisif pour ce dernier. Il s’agit de sacrifier son Isaac, le fils promis, le fils de sa descendance, de son avenir ! Dieu a amené Abraham plus loin encore en lui-même. Il allait y trouver les ressources inimaginables afin de renoncer au don le plus précieux, celui de ses entrailles, de son affection, de sa joie ! On comprendra que Dieu n’est pas celui qui gâche la fête mais qui va permettre à Abraham de « connaître » dans le vrai sens du terme une obéissance, une capacité à se livrer comme jamais avant !

La premier « LekLeka » d’Abraham le conduisait à renoncer à son passé dans tous les domaines de sa vie. Le deuxième « LekLeka » lui permis de trouver une foi capable de renoncer à son avenir et sa justice. 

Christ, si nous l’acceptons, nous introduira forcément dans nos profondeurs intérieures pour Le trouver, et voir qu’Il est le « Présent Suffisant » pour tout. Il sera la Foi au dedans de nous, et finalement paraîtra comme indissociable de notre propre être. Alors comme l’apôtre Paul, nous pourrons véritablement témoigner qu’en tout nous sommes satisfaits, rassasiés. 

Si nous suivons notre « Va vers toi / LekLeka » (Christ en nous) notre passé et notre avenir ne seront plus notre sécurité ou notre « droit »,  nous n’en aurons même plus besoin. Le mystère de l’Homme et celui de Dieu ne feront plus qu’un. Le fils de l’Homme rejoindra le Fils de Dieu, ainsi nous expérimenterons la stature de Christ, l’Homme accompli. 

2 réponses sur “Le « Va vers toi » d’Abraham”

  1. Magnifique Fabien ! Ton billet m’a émue aux larmes…Oui, Christ est celui qui a tout gravi par l’Amour pour nous. Cela me touche au plus profond !
    Et puis ce que tu développes au sujet de l’appel d’Abraham, cet appel à « quitter nos contrées », tout un symbole qui me parle beaucoup ! N’est ce pas ça finalement le « plan de salut » de Dieu pour chacun, cette « mise au large », ce « larguez les amarres » de toute fondation autre que LUI !
    Cela me fait penser à ce passage dans Ezéchiel où le pays devait être partagé en héritage pour le peuple (Ezéchiel 44 v 28/29). L’Eternel n’attribua pas de possession aux sacrificateurs qui entraient dans le sanctuaire pour le servir, car Il dit : «  Voici l’héritage qu’ils auront : c’est MOI qui serai leur héritage…je serai leur possession. »
    Que Christ en nous, le TOUT suffisant, soit le seul héritage sur lequel nous comptions ICI et MAINTENANT et pour chaque instant !
    Bises !

  2. Comme c’est beau !!
    « Va vers toi » ! Ces mots me parlent beaucoup…
    Merci encore de partager ces trésors que tu découvres, ils font toujours écho…
    J’ai lu une citation qui m’a touchée l’autre jour et ton billet me l’a rappelée, alors je la partage : « Il existe un autre monde, mais il est dans celui-ci (…) L’homme doit chercher son état à venir dans le présent, et le ciel, non point au-dessus de la terre, mais en lui. » – Ignaz Paul Vital Troxler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.