Le véritable « JE SUIS »

JE_SUISDieu nous devance et nous précède, Il désire que nous ne gardions aucunes inquiétudes concernant le futur ou le passé ! En fait c’est comme s’Il nous conduisait à focaliser et à vivre pleinement à travers d’un seul temps, le présent : JE SUIS.

C’est désormais devenu un point capital pour moi dans notre appréciation du Christ demeurant en nous. En fait bien des fois le Saint-Esprit, à travers différents personnages ou histoires dans la bible, nous encourage à ne pas être anxieux, inquiets ou préoccupés. Très souvent cette attitude d’appréhension est liée au futur ou bien à une mauvaise expérience dans le passé. En fait cette tendance à « s’en faire » peut littéralement nous gâcher la présence de Christ. En effet combien de fois se perd-on dans ses pensées, imaginant telle ou telle chose ou bien se repassant tel événement ou telle situation. La pensée peut devenir un redoutable ennemi et bien souvent un piège pour perdre le toucher de la présence de Christ dans notre être.

« Ce qui est, a déjà été » dira l’ecclésiaste (Ecc 3:15), en effet Christ est forcément la complète provision pour le moment même, Il est l’éternel présent, il n y a pas d’imprévu possible dans sa Vie ! Tout comme Jésus dira « Avant Abraham, Je SUIS ». Nous devons comprendre que Jésus est venu manifester la Vie éternelle non pour nous projeter dans le futur ou bien se faire une idole de sa Personne, mais plutôt pour expérimenter pleinement le présent de chaque moment ! La vie éternelle est la qualité de vie parfaite et ultime pour le présent, le « maintenant ». Lorsque nous sortons ou nous nous échappons du moment présent, alors nous passons à côté de la vie promise du « JE SUIS » en nous. Notre futur est le résultat de notre manière de vivre le présent, de vivre le « JE SUIS » ! D’une certaine manière le présent ne nous appartient pas si nous ne saisissons pas l’instant.

Parfois à cause de difficultés, de regrets ou de déceptions nous préférons l’espérance du futur, peut être même attendant l’Evénement qui changera enfin notre quotidien ! Au final, c’est très toxique pour notre véritable identité car la seule personne qui est notre réalité identitaire est Christ, celui qui est avant tout le vrai : « JE SUIS ». En fait sans s’en rendre compte la plupart du temps nous créons des idoles pour avoir l’impression de mieux vivre… Je m’explique… Attendre un événement précis comme un vrai salut dans notre vie est une idole… Vivre continuellement sur ce que nous avons été ou sur la projection de qui nous serons est une idole. Trouver sa satisfaction dans les hommes, leurs enseignements, leur ministère ou autre est une idole ! Se faire une image du Christ qui façonne notre expérience spirituelle est une idole ! Remplacer l’onction en nous par « l’autorité suprême de la bible » peut vite devenir une idole ! En fait tout ce qui trouve racine en dehors du véritable « JE SUIS » dans le moment présent peut être une idole ! Vous n’êtes pas obligé d’être d’accord, mais prenons le temps de vérifier réellement comment nous vivons ;-))

Fondamentalement Il est le Seul Vivant, rien, n’y personne d’autre ne peut s’attribuer cette réalité ! (Apocalypse 1:18; Wuest) Seul Christ dans l’Homme exprime la nature et la puissance de cette seule VIE qui EST.

C’est parfois bon de prendre du recul sur notre fonctionnement. Sommes-nous toujours pollués par une sorte de bruit de fond de pensées incessantes ? Somme-nous souvent pris par des émotions prenant le dessus sur notre expérience de Christ ?  Nous pouvons vivre avec ces faits là sans même nous en rendre compte ou bien en pensant même que c’est la vie normale… Mais un bon petit test est de vérifier pendant combien de temps nous tenons en maintenant notre attention simplement sur la Vie de Christ en nous, sans être de nouveau pris d’assaut par nos pensées habituelles. Cela peut revenir à un exercice de « méditation chrétienne » si vous préférez… mais c’est surtout très parlant sur ce qui peut voiler ou empêcher de rester consciemment attentif à la présence de Christ. Au final cela peut être perçu comme une vraie difficulté ou fardeau d’être sensible à Christ, lorsqu’effectivement les émotions ou le flot de pensées sont généralement la « nourriture » de notre attention, de notre réflexion et de notre comportement. Alors que rester tranquille dans la conscience de Christ en nous peut largement devenir aisé, spontané et habituel, ainsi la paix et une certaine simplicité à l’intérieur couleront. Quand nous réalisons que notre identité ne sont pas nos pensées, nos émotions, nos désirs, nos tendances, ou nos péchés alors nous reviendrons à profiter du « Je suis » en nous, alors nous trouverons simplement sa présence ! Demeurer dans l’esprit sans perpétuellement penser est une vraie richesse pour être dans la présence du Saint-Esprit. Bien sûr nous partons du principe que nous ne sommes plus à nous demander si oui ou non l’Esprit est là, mais nous restons dans la foi que parce que Jésus-Christ est glorifié, l’Esprit a été pourvu avec abondance. Demeurer dans la foi de ce qui a été accompli en Jésus-Christ et dans la foi de sa présence d’amour continuelle en nous est une base de notre sécurité et assurance de Sa Vie en nous. Paul avait cette forte conscience de ne manquer de rien, ou plutôt d’être complet en Christ (Col 2:9) dans le moment présent : « Pour moi vivre c’est Christ » (Phip 1:21) ! Il n’attendait pas une plénitude à venir pour vivre Christ, il savait qu’il l’avait déjà !

L’ancienne alliance possédait énormément de promesses sur Israël et sur Christ. Cette période de temps était remplie de plusieurs attentes d’accomplissement. Bien sûr le peuple hébreu était continuellement dans une aspiration des temps à venir. Alors que je crois sincèrement que la nouvelle alliance apporte la profonde révélation et enfin la capacité de vivre pleinement le moment présent. D’ailleurs les avertissements concernant le retour de Jésus Christ sur terre ont pour but, non pas de garder nos yeux fixés sur cet événement futur, mais plutôt de s’assurer de l’authenticité et de la plénitude de ce que nous vivons dans le présent ! Christ en nous est le dévoilement le plus complet que nous puissions espérer pour enfin saisir pleinement chaque moment. Si nous réalisons que celui qui est notre vraie vie est aussi celui qui fait toutes choses nouvelles, nous pouvons être sûr qu’il n y a pas un seul moment qui peut être vécu de la même manière ! Autrement dit, notre aspiration pourrait-être de ne plus gâcher une seul seconde car nous connaissons la nature si précieuse et riche de chaque instant en Lui ! Il est l’éternel JE SUIS, et il n’ y a pas un seul moment où Sa Vie copie le passé ! En fait il est l’Alpha et l’Omega pour un même moment, sans aucune séparation de temps ainsi aucune situation ou circonstance ne peut dépasser la provision de sa présence. Plus nous prendrons conscience du moment présent plus nous expérimenterons « JE SUIS » sinon nous louperons immanquablement la richesse de cette présence.

Par exemple d’une manière très pratique j’ai remarqué que dans l’expression de la guérison divine, celle-ci est généralement beaucoup plus forte et « efficace » lorsque l’obéissance est quasi immédiate pour proposer, ou bien même imposer les mains à une personne pour sa guérison. Par exemple si je tardais à « entrer en mouvement » avec ce qui me venait comme impression ou pensée bien souvent la guérison n’était pas spontanée ou bien même pas du tout efficace dans le temps. Mais en tout cas les guérisons qui m’ont le plus marquées sont celles qui se sont accomplies instantanément simplement parce que j’ai saisi au moment présent la Vie ! C’est peut être bizarre à exprimer mais d’une certaine façon c’est comme si cette Vie divine exprimée dans sa plénitude avait une date d’expiration à chaque seconde près 😉 Puisque sa Présence accomplit toutes choses nouvelles, et bien si nous passons à côté ne serait-ce qu’un instant de son mouvement, c’est comme si c’était déjà en cours d’expiration avec une intensité de moins en moins perceptible. Je ne dis pas cela pour être extrême, mais juste pour stimuler notre faim de rester bien présent dans l’instant que nous vivons. Etre vigilant à la qualité que nous accordons à chaque moment est aussi le moyen d’exercer une meilleure écoute envers l’autre, d’être réellement attentif à notre entourage, d’apporter une vraie présence à autrui sans être ailleurs dans nos pensées…

Le but de cet article n’est bien sûr pas de se stresser pour vivre le moment présent mais plutôt une invitation très pratique à se remettre en question sur ce qui nourrit et façonne notre instant présent. Si nous avons pris l’habitude d’échapper à notre situation difficile en se projetant dans le futur ou méditant le passé, alors méfiance, ce n’est pas vivre Christ. Si nos pensées sont continuellement comme un bruit de fond, alors méfiance nos pensées ne sont plus un canal aisé à la pensée de Christ, mais plutôt une vraie pollution pour discerner Christ. Si notre vie est continuellement focalisée sur un événement futur, méfiance c’est le meilleur moyen de louper tout le potentiel du moment présent avec Christ.

Que nous puissions tendre à la maturité où nous pourrons dire pleinement Je suis qui je suis, et non pas je suis qui je serai, ou je suis qui j’ai été !

Mais c ‘est par la grâce de Dieu que JE SUIS ce que JE SUIS
(1 Corinthiens 15:10)

Alors Dieu dit à Moïse : JE SUIS CELUI QUI SUIS. Puis il dit : Tu diras ainsi aux enfants d’Israël : Celui qui s’ appelle JE SUIS, m ‘a envoyé vers vous
(Exode 3:14)

Tel IL EST, tels NOUS SOMMES aussi dans ce monde
(1 Jean 4:17 )

6 réponses sur “Le véritable « JE SUIS »”

  1. Un billet vraiment puissant, inspirant et surtout tellement responsabilisant. C’est tellement plus simple de vivre dans un futur idéalisé qui ne se réalise jamais dans le présent et qui finalement nous le vole…

    « Voici MAINTENANT le moment favorable, voici MAINTENANT le jour du salut (guérison, santé, délivrance, restauration, protection, bien-être) » (2 Cor. 6 : 2).

    Soit profondément béni, Raph

  2. Merci Fab…ça tombe « pile poil » pour moi. Tu es le canal de la réponse du Seigneur à ce que j’ai terriblement besoin d’entendre en ce moment.
    Bisous affectueux à vous cinq

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.