Périple Familial : les News !

Notre périple a commencé il y a un peu plus de 3 semaines.
J’ai envie de dire : déjà. Et en même temps, j’ai l’impression que cela fait beaucoup plus longtemps. Notre temps a été richement occupé et notre première étape à Bordeaux nous semble lointaine.

Nous sommes donc passés par Bordeaux, Toulouse, Montpellier et Vallauris. Dans chacune de ces villes, nous avons pu rencontrer des amis (et famille), prendre du temps ensemble pour partager nos coeurs respectifs, s’encourager, prier. 

Le 1er mot qui me vient pour ce début de périple est : PROPHETIQUE. 
Prophétique dans ce que nous avons reçu pour les gens. 
Prophétique dans ce que les gens ont reçu pour nous. 

Pour nous, il a été clair que c’était conduit que nous passions par ces villes et je crois que nous allons être surpris dans les mois à venir de constater que ce n’était vraiment pas le hasard.

Côté organisation et famille nous sommes également ravis. Je crois qu’on se préparait à « pire ». Les enfants s’adaptent bien à chaque nouvelle étape et logement. Ils sont heureux de rencontrer du monde, de voyager et aussi de voir d’autres enfants (dont plusieurs sont aussi instruits en famille).

L’étape à Vallauris a pris un tournant particulier. Après presque une semaine sur place, j’ai dû être hospitalisée en urgence.
Je crois que je n’en avais jamais parlé sur le blog, mais depuis plusieurs années j’ai des soucis d’audition. Depuis 2007, je suis confrontée à une perte auditive. Et puis en octobre 2016, j’ai eu une perte soudaine d’audition du côté gauche. Je ne savais pas ce que c’était (un bouchon, une otite ?…) et j’ai laissé trainer en pensant que ça allait passer.  Puis mon médecin a fait une erreur de diagnostic ce qui fait que j’ai laissé trainer encore plusieurs mois. Verdict de mon ORL l’été dernier : -44db côté droit, -56db côté gauche mais avec un effondrement de la « vocale » ce qui veut dire que je ne discerne plus la parole de ce côté. Médicalement, l’oreille gauche est donc considérée comme perdue. Là, ça en devenait beaucoup plus contraignant et handicapant au quotidien et dans certains contextes avec brouhaha, etc. Fabien me servait régulièrement de traducteur.

Lundi 12 mars, après une journée plus touristique en Italie, j’ai perdu subitement l’audition du côté droit : acouphènes, bruits métalliques et je n’entendais quasiment plus rien. Le lendemain, nous n’avons pas perdu de temps et nous sommes allés consulter en urgence à Nice. Toujours une perte de -40db environ du côté droit mais avec un effondrement au niveau des aigus. Aïe.
Dès l’après-midi, j’étais hospitalisée pour essayer de sauver mon oreille droite. Nous avons demandé une hospitalisation de jour, surtout que Eléanore est encore allaitée et que je n’avais pas du tout envie que cette situation m’oblige à arrêter ! Au programme, 7 jours avec 3 traitements : corticoïdes, sessions d’inhalation de carbogène et des séances en caisson hyperbare. Avec la route à faire, nous partions à 7h le matin et je rentrais à 19h le soir.
Conjugué des nuits chaotiques avec Eléanore qui se rattrapait de mon absence de la journée.

J’ai envie de faire la liste des sujets pour lesquels nous sommes reconnaissants et qui nous ont soulagés dans cette épreuve. 
Ma belle-maman était avec nous depuis une semaine et elle devait repartir le jour où nous sommes allés aux urgences. Nous avons donc annulé son billet de retour et elle a pu nous relayer avec les enfants. Merci Mamie, maintenant repose toi !
Lors de cette étape à Vallauris nous avons rencontré Stéphanie (qui commente sur le blog) ainsi que sa famille, puis quelques-uns de leurs amis qui partagent notre foi. Stéphanie et sa fille Séverine nous ont apporté leur soutien en prenant régulièrement du temps avec nos enfants, particulièrement nos trois garçons qu’elles ont même emmenés plusieurs fois au parc. De quoi soulager Fabien, ma belle-maman qui n’est plus toute jeune et moi, de savoir que tout ce petit monde était bien occupé et entouré. Merci de tout coeur.
Après quelques jours nous avons changé de logement de façon à être un peu plus proches de Nice (Fabien devait faire 2h chaque matin et chaque soir pour m’emmener et me chercher, il n’en avait « plus que » pour 1h), et aussi plus proches de chez Stéphanie.
Ne pouvant pas ramener la maman de Fabien pour prendre son train de retour à Marseille, les amis rencontrés chez Stéphanie ont fait le voyage à notre place. Et Nice-Marseille, ce n’est pas tout proche.
Moi qui ai tendance à beaucoup gérer dans notre vie familiale (si le terme « charge mentale » vous parle), je n’ai pas eu le choix que de lâcher prise. Je ne pouvais pas faire les courses, les repas, la lessive et je me suis abandonnée dans la confiance que je n’allais pas être indispensable. C’était positif et je compte bien garder de ce vécu pour la suite !

Enfin, cette tempête est l’occasion pour nous de nouvelles révélations et d’un « alignement » (c’est le mot reçu par Dieu lors d’un temps de prière à Montpellier avec de nouveaux amis) sur certains sujets qui en avaient besoin.

Je voudrais aussi témoigner de la façon dont Dieu m’a porté durant toute cette semaine et encore aujourd’hui. Car nous avons eu les résultats des tests après cette semaine de traitement et l’amélioration est vraiment très très minime. En gros, j’entends vraiment très difficilement et en même temps, je suis très gênée par tous les bruits/sons/voix qui résonnent et sont métalliques/robotiques (même la mienne que j’entends en « interne »). C’est vraiment très handicapant et fatigant. MAIS, j’ai été gardée dans la paix et la joie. C’était/c’est vraiment (sur)naturel d’être au coeur de la tempête mais de ne pas sombrer et de garder une position de confiance, résistance et de ne surtout pas perdre mon exceptionnel sens de l’humour 😉
Je me suis sentie aussi portée par le soutien d’amour de mes frères et soeurs en Christ et amis.
Non, je ne suis pas seule à traverser cette épreuve. Et si la médecine a ses limites et que le diagnostic est négatif, c’est mon Dieu qui aura le dernier mot ! Il n’a pas crée le doux chant des oiseaux pour que je ne l’entende pas 🙂

Alors voilà, demain nous allons reprendre notre périple vers la Drôme, dans la joie et la paix ! En se réjouissant par avance de ce que Dieu a en réserve pour nous et pour ceux que notre route va croiser.
Attention à ceux qui vont nous voir… J’entends difficilement alors peut-être que je vais beaucoup parler, ahah.

Je vous laisse avec ce dernier clin d’oeil. La veille de ma perte brusque d’audition, nous étions chez Stéphanie. Elle me dit que dans la nuit, elle a senti Dieu lui demander de me faire un baiser sur chacune de mes oreilles. Ce qu’elle a fait. Plus tard dans l’après-midi, elle et sa fille ont proposé que l’on chante un chant que j’ai reçu il y a quelques années pendant un temps spontané avec Dieu, alors que nous nous sentions découragés et accablés : « Notre cri de guerre c’est la joie ».

Et oui, je vous avais dit que ce voyage était prophétique ! Même dans ces petits détails qui paraissent anodins mais qui prennent tout leur sens après coup. Mon Papa avait par avance posé ses baisers d’amour sur mes oreilles et je sais qu’il m’y souffle encore maintenant « Je n’ai pas dit mon dernier mot ».

Je vous laisse donc avec ce chant qui m’a accompagné durant ces quelques jours. Je n’avais même pas besoin de chanter les paroles ou les déclarer pour qu’elles prennent vie en moi, c’était ce que je vivais tout simplement !

Notre cri de guerre, c’est la joie ! 

A bientôt pour les prochaines news !

Claire pour la famille Galisson !

Ah oui et quelques photos quand même…

7 réponses sur “Périple Familial : les News !”

  1. Chère et tendre Claire,
    Ces épisodes de surdité ne sont pas physiques mais spirituels. J’ai été moi même sourd de naissance et guéri récemment à l’école Biblique, je souhaite donc te guider vers ta guérison si tu le veux.
    D’abord, n’accepte surtout pas ce diagnostic médical et réfute le catégoriquement car c’est une semence qui risque de germiner dans ton coeur (cf parabole du Semeur) si tu concordes avec l’avis du médecin au lieu de concorder avec la Parole de Papa qui dit que tu es déjà guérie depuis 2000ans (1 Pierre 2: 24, Esaie 53:4-5). Refute donc ce diagnostic dans ton coeur et à voix haute, et à partir de maintenant que de ta bouche ne sortent plus de mots contraires à cette guérison qui est ton héritage (2 Pierre 1:3-4, Rom 8:17) car Christ est devenu sourd à la croix pour que tu ne le sois pas (il a cloué tes péchés et mes péchés, mais aussi tes maladies et mes maladies à la croix il y a 2000ans, comme l’attestent les versets cités au début donc s’Il a cloué ta surdité à la croix (et la mienne Hallelujah, ce n’est plus ta surdité, mais …oui, la Sienne!!). Donc tu n’essayes pas de chercher à être guérie, tu l’es déjà (1 Pierre 2:24 est au passé!) et c’est donc plus facile de défendre ton héritage que le diable veut te voler (Jean 10:10) que d’essayer d’obtenir qqch que tu n’as pas. Reçois donc cette guérison au Nom de Jésus : demande à Fabien de prendre son autorité sur les maladies et les démons au Nom de Jésus en imposant ses mains sur tes oreilles (car ton corps est son corps aussi!) et en disant avec autorité -par exemple- « Esprit d’infirmité, esprit de surdité, je t’ordonne de sortir de ce corps au Nom de Jésus! Je libère la Vie de Christ (zoé life) dans ce corps, par Ses meurtrissures, Claire est guérie, au Nom de Jésus! Merci Seigneur pour ta guérison déjà opérée, nous te louons, nous te magnifions et nous te remercions déjà, marchant par la foi et non par la vue, Amen ». On applique ici le simple principe de parler à sa montagne, comme Jésus l’a enseigné. Une fois prié, fini les mots de maladie ou déficience, on ne déclare que des paroles de vie désormais (perso je dis à mon corps tous les jours, « hey vous les organes de mon corps là, vous êtes vraiment en pleine forme, restaurés rénovés remplis de la vie de Christ!! Body, you enjoy divine healing because by Jesus’ stripes you were healed! ». Quoi que ce soit qui se passe physiquement (on marche par la foi et non par la vue, donc non dominés par ses 5 sens, mais par la Parole de Dieu). J’aime aussi écouter en boucle les versets de guérison de la Bible, (la foi vient de ce qu’on entend, par la parole de Dieu…), dans le repos et l’assurance de ce qui a été accompli jusqu’à ce que j’en voie la manifestation physique!
    Si ça peut t’encourager, tu sais une fois que j’ai reçu ma guérison de ma surdité, j’ai ensuite prié pour 11sourds en Irlande et ils ont tous été guéris, donc si eux ont reçu leur guérison, reçois la tienne simplement! Pour la Gloire de Ton Papa !!!
    Faith is NOW (Hebrews 11:1 à lire en anglais).

    I am simply expecting a GOOD report, because the medical report is NEVER the last report, comme tu l’as si bien dit dans ton article.

    PS: tu n’es bien sure pas obligée de publier ce message publiquement, c’est surtout pour toi et Fabien, mais c’est mon seul moyen de communiquer avec toi 🙂

  2. Bonjour , j’envoie ce passage , un peu modifié , mais qui reste plein de vie :
    Je publierai les grâces de l’Eternel , d’après tout ce que l’Eternel a fait pour nous ; je dirai sa grande bonté envers Claire , qu’il traite selon ses compassions et la richesse de son amour .
    Soyez tous richement bénis , toujours environnés de sa grâce , et de son amour parfait .

  3. Ma très chère Claire, nous poussons ce « cri de guerre » avec toi, tous à l’unisson, d’un même coeur, d’une même voix ! On vous aime guerriers de Joie!

  4. Ouah ! Merci pour ce témoignage, oui, c’est encourageant. Et, je suis d’accord avec Jainil, le problème est spirituel. C’est exactement ce que je pense au sujet de ma baisse sérieuse de vue récente,et je combats aussi spirituellement. Et oui,notre cri de guerre, c’est la Joie, et notre victoire est Jésus,(déjà acquise). Soyez bénis…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.