Prendre l’initiative de Sa Présence

Bois des eaux de ta citerne, et des ruisseaux de ton puits. (Prov 5:15)

Christ en vous… enseignant tout homme en toute sagesse, afin de présenter tout homme parfait en Christ Jésus. (Col 1:28)

L’apôtre Paul parle d’enseigner chaque homme « en toute sagesse » afin de les présenter parfaits en Christ Jésus. Cette sagesse révèle des trésors si précieux dans la pratique de la présence de Dieu. Sagesse, en grec « sophia », veut dire « expertise dans n’importe quel art » selon la CWSB*. La sagesse est en fait un enseignement très pratique d’un art. Le livre des Proverbes écrit par le roi Salomon recèle d’une manière subtile une connaissance très pratique de la vie intérieure en Christ.

Cet article aborde une facette de cette sagesse touchant à l’exploration de Christ en nous :

Vous êtes-vous déjà sentis comme « portant une fuite » en vous ? Je m’explique. Par exemple, après une expérience forte de la présence de Dieu, on se sent littéralement « plein », « rempli ». Puis à notre grand « désarroi » on sent comme une « fuite », laissant « échapper » au fur et à mesure l’expérience sensible de sa présence. Alors, serions-nous percés à un endroit comme une roue de vélo crevée laissant partir tout l’air ?! Est-ce inévitable ? Sommes-nous destinés à toujours avoir l’impression que notre verre de vie spirituelle finit par se vider ?

En réalité, il existe deux scénarios, voir trois. Nous pouvons venir à Dieu. Ou Dieu peut venir à nous. Ou encore, les deux ensemble ! Bien sûr, nous sommes continuellement en Lui et Lui en nous, là n’est pas la question. Mais dans l’expérience, dans la conscience de cette union, soit Dieu est celui qui prend l’initiative ou bien, nous sommes ceux qui la prenons ! Nous goûtons souvent à Dieu qui est à l’initiative dans un temps de soaking, louange, prière, etc. Et lorsque Dieu relâche son « emprise » (bien que nous soyons toujours en Lui, je le répète), et bien nous sommes incapables de « retrouver » le chemin pour, à notre tour, prendre l’initiative de sa présence. Une certaine littérature mystique chrétienne appellera cela « la pratique de sa présence ». (Frère Laurent de la Résurrection)

Lorsque nous apprenons le chemin intérieur de Christ en nous, nous réalisons progressivement que nos citernes ne sont pas percées, qu’elles sont toujours pleines ! Dieu attend plus généralement que nous venions à Lui ! Que nous trouvions ces citernes ! Dieu veut nous conduire à connaître les ruisseaux de notre puits ! Et généralement, on ne nous a jamais appris à les reconnaître et à y pénétrer !

Lorsque Jésus rencontre la Samaritaine, Jésus s’arrête à un puits. Ce puits représente l’intériorité spirituelle de notre être. Notre coeur, notre esprit, notre âme (comme vous voulez…). Ce puits en Samarie est bien connu pour être un puits artésien, c’est à dire très profond, de 40 mètres voir plus. Ce type de puits possède des galeries d’eau souterraine qui sont des sources qui jaillissent jusqu’en haut du puits ! Jésus est Celui qui peut nous conduire dans cette expérience intérieure de Dieu, en tant que sources jaillissantes de notre puits. Son onction veut nous enseigner le chemin vers ces citernes de Vie, bien souvent ignorées en particulier dans le protestantisme. Ces puits artésiens sont conçus en creusant à travers l’écorce terrestre pour atteindre les galeries d’eau. Jésus est le seul qui peut nous donner à boire de ce puits intérieur ! Il est le « médiateur », le « chemin » qui nous donne accès directement à ces sources intérieures, Dieu Lui-même !

Jésus dit que nous n’aurons plus soif en buvant de ces eaux, mais il n’a pas dit qu’on ne boirait plus ! Jésus nous a promis que nous ne ressentirons plus de manque de Vie en nous. Ainsi nous continuerons de boire par satisfaction et plaisir, et non à cause de carence !

La nouvelle création, cette union mystique en Christ, implique la révélation d’être complet et rempli en Lui, et surtout d’en connaitre le chemin ! Sinon on peut penser avoir la foi de cette réalité, mais ne pas en connaître l’expérience intérieure ! Si bien que nous pensons avoir saisi la nouvelle création en Christ que nous sommes, la réalité présente de l’union divine, mais finalement ne pas le vivre ! Ou du moins le « pratiquer » à souhait. Nous restons alors « dépendant » du scénario où Dieu seul « ouvre la danse » et alors nous restons bien souvent frustrés et en attente !

La grande singularité du mysticisme chrétien de la nouvelle alliance, est que notre fondation est « le tout accompli » de l’oeuvre de Christ ! Nous ne travaillons pas à atteindre l’union divine, mais nous demeurons dans la confiance de ce qui a été parfaitement accompli en Christ ! Lors de notre pratique de la contemplation de Dieu en nous, nous sommes fondés et enracinés dans le repos d’être complet en Christ, rempli de son Vin d’intimité ! Notre confiance se base, non sur notre propre compétence à être « spirituel », à être « de hautes voltiges mystiques » mais simplement sur notre identification à Christ Lui-même ! Je suis heureux de ce que je ne suis pas « capable » de vivre l’union avec Dieu, mais de savoir que Christ a été capable et le demeure !

C’est Lui-même notre « Assurance Union » !! Il est notre « Assurance-Vie » ! Il est notre « prise en charge » complète ! La Sagesse qu’Il est, veut nous conduire d’une manière très pratique et expérimentale dans sa présence intérieure. Lui seul connait le chemin vers les eaux de notre citerne pleine, vers les ruisseaux de notre puits insondable au-dedans de nous ! « Christ en nous » est la pratique/sagesse mystique de Sa présence. Nous apprenons ainsi à prendre l’initiative de l’expérience de l’union divine.

* Complete Word Study Bible (Eugene E. Carpenter, Warren Baker and Spiros Zodhiates)

2 réflexions au sujet de « Prendre l’initiative de Sa Présence »

  1. J’ai d’abord été frappé par Ap 21:22 comme si je n’avais jamais vu ce verset avant. En bon québécois je dirais « wow ». Quelle belle image représentative du fait que nous soyons en Lui « où il n’y a point de temple, car le Seigneur Dieu Tout-Puissant est son temple » et nous y sommes déjà en esprit.
    Merci Fabien pour ce partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *