Sa Connaissance en Chair et en Os !

Celui qui a mes commandements, et qui les garde, c’est celui-là qui m’aime; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père, et je l’aimerai, et je me ferai connaître à lui. (Jean 14:21)

Lorsque Jésus nous dit qu’il se fera connaître à nous, qu’espérons-nous ? A quoi nous attendons-nous ? Jusqu’où croyons-nous qu’il peut se révéler à nous ?

Je suis tellement heureux de ce que l’Evangile de Christ n’est pas simplement une sorte de spiritualité sans forme, incrée et abstraite ! Non, du début à la fin, c’est à dire de Sa naissance à Sa glorification, il s’agit de la Gloire de Dieu manifestée en Un être humain, bien composé de chair et d’os : Jésus Christ. (Ac 2:22, Rm 5:15, 1 Tim 2:5)

Et lorsque cet Homme, reflet de la Gloire divine, nous dit qu’Il se fera connaître à nous, il s’agit en grec du terme « emphanízō » (de la racine « emphanḗs ») qui est utilisé lors des contextes d’apparition physique de Jésus Christ après sa résurrection (Ac 10:40, Mt 27,53, Hb 9:24) ! Bien sûr, sa promesse englobe une communication intime de sa présence, mais il est aussi question de son apparition en chair et os ! Cette précision n’a pour but d’élever une manifestation physique de Christ « au dessus » d’une révélation intérieure de Sa Vie en nous ou bien même de les « opposer » ! Mais plutôt que nous saisissions, que nous nous attendions à une certaine normalité de « voir » notre Grand Frère ! (Jn 20:17, Ap 1:5, Rm 8:17…)

Nous ne sommes pas appelés à être les gens les plus philosophes ou spirituels de ce monde ! Nous sommes appelés à être en premier des amoureux, des vrais « gnostiques » consumés d’amour par notre Bien-Aimé ! Son intimité ne se borne pas à une connaissance intérieure mais également à travers de véritables rencontres avec sa personne glorifiée !

Tout comme les apôtres Paul, Pierre, Jean, Etienne et d’autres contemporains … que notre vie puisse attester de la parole de Vie que nous aurons pu entendre, voir et toucher (1 Jn 1:1) ! Nous n’embrassons pas un simple courant de spiritualité mais l’union avec le Mystère de Dieu qui incorpore toute Sa plénitude : Jésus Christ, Homme ! (Col 1:19, 2:9)

Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons afin que vous aussi, vous soyez en communion avec nous (1 Jean 1:3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *