Sa parole ou “notre” foi ?

Va, ton fils vit, dit Jésus. Et cet homme crut à la parole que Jésus lui avait dite, et il s’en alla. (Jean 4:50)

Il aura suffit d’une parole, Sa parole pour que l’homme, assuré dans son coeur, rentre en direction de chez lui. Sur le chemin, il rencontrera ses serviteurs venus lui dire que son fils est bien vivant !

Juste avant, Jésus avait repris ceux qui l’entouraient par la demande de cet homme : “si vous ne voyez des miracles et des prodiges, vous ne croyez point“… L’officier n’arrivait pas à croire, il voulait amener Jésus auprès de son fils !

Ce qui fait basculer l’histoire, ce n’est pas la foi du père, mais Jésus Lui-même ! La foi vient de ce qu’on entend ! C’est Son message, “Va, ton fils vit”, qui libère la puissance de la foi.

La confiance n’est pas de notre initiative, elle est plutôt une réponse, comme un écho en nous de la substance divine contenue dans la Parole. Elle est une conséquence “passive” de la grâce, et non pas l’origine.

Ce n’est pas notre décision d’avoir la “foi” qui rend vivante la Parole. La preuve, combien de fois voulons-nous croire sans voir de résultats ? C’est la Parole (Christ) elle-même qui soutient et génère la confiance ! La Grâce est l’origine et la finalité de la foi divine en nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.