« Sortez de Babylone mon peuple »…mais pour Entrer où ?…

Sortez de Babylone mon peupleDans Apocalypse, Dieu crie à son peuple « Sortez de Babylone mon peuple ». Nous avons tous une idée plus ou moins précise de ce qu’implique cet appel…

Mais vous êtes vous déjà posés la question suivante « Pour aller où ? pour entrer où ? », car la dimension spirituelle n’a pas de « no man’s land », de zone neutre… Tout comme lorsque nous sortons d’une pièce nous entrons forcément dans une autre pièce, dans un autre endroit, dans un autre lieu…Alors où le Saint Esprit veut-Il conduire son peuple ?

Pour l’Église cette question touche à une réalité spirituelle, et l’on trouve dans la bible une image de cette réalité dans l’histoire d’Israël qui expérimenta le même appel. Dans l’ancien testament il est raconté qu’Israël fut forcé de quitter son pays pour s’exiler en Babylone. Et après 70 ans loin de la Jérusalem en ruine, le roi de Perse « Cyrus II » permet aux Israélites de retourner dans leur contrée. L’Éternel avait une destination bien précise pour leur sortie de Babylone. Dieu avait sonné l’heure du retour de son peuple vers leur origine, vers leur véritable identité. Il s’agissait de revenir à Jérusalem et de reconstruire le temple et la ville avec sa muraille. C’est intéressant de voir l’enseignement prophétique que nous pouvons en tirer pour l’Église dans la saison divine qu’elle traverse aujourd’hui. « Ces choses leur sont arrivées pour servir d’exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des temps » (1 Cor 10:11)

A travers cette période d’histoire concernant Israël nous pouvons constater plusieurs vérités :

1 – La première est qu’Israël était le peuple de Dieu, et pourtant demeurait en Babylone…
Aujourd’hui encore nous pouvons être le peuple de Dieu tout en étant sous l’autorité de la Babylone spirituelle dans tous les domaines de notre vie (religieux, financier, éducatif, etc…)

2 – Dieu n’a pas appelé Israël à prospérer et à se multiplier (Jér 29:4-7) continuellement dans Babylone, à un moment donné Dieu Lui même met fin à cette période transitoire. Israël ne pouvait pas provoquer ce temps fixé mais il fut déclenché par un oint de Dieu. Le Roi de Perse Cyrus fut l’oint de Dieu à cette époque (Es 45:1 , Es 44:28) permettant ce retour à Jérusalem pour la reconstruction du temple et de la ville.
L’Église n’est pas appelée à demeurer en Babylone, même si cela a été permis pendant des siècles. Seul notre Père pouvait susciter ce temps particulier de révélation au sein de son peuple. L’Oint éternel, Christ est en chacun l’onction inspirant cet exode spirituel, Il est aussi Celui qui conduit et accomplit ce cheminement. Cet exode touchera entre autre à  une connaissance dévoilée et profonde de la nature et du rôle de la Nouvelle Jérusalem, notre Cité, notre Mère (Ga 4:26) et l’Épouse (Ap 21:9)… Il ne s’agit pas d’une connaissance « cérébrale », mais d’une réelle vision, repentance et aspiration à manifester la Cité d’en haut sur cette terre. Plus le véritable Temple de Dieu se construira (sera manifesté), plus la Jérusalem d’en haut sera visible ici bas ! En effet Dieu et L’Agneau sont eux mêmes le Temple de la Nouvelle Jérusalem. (Ap 21:22).

3 – Le son de cet appel divin a été entendu favorablement par certains, mais pas tous. En effet l’ensemble du peuple juif exilé à Babylone quelque soit la classe ou fonction dans l’ancien temple n’a pas répondu à cet appel, beaucoup ont préféré rester en Babylone…(En fonction des nombres de familles indiquées dans ces chapitres : Esd 2: 1 -70 / Neh 7:6-72 )
Tous les enfants de Dieu ne perçoivent pas ou n’acceptent pas encore de quitter ce qu’ils connaissent déjà ou les sécurisent dans ce qu’ils vivent actuellement. Même les plus consacrés selon les hommes n’entendent pas toujours le bruit du départ ou n’embrassent pas spontanément la révélation. Il y a un forcément un prix à payer de quitter ou d’abandonner ce qui pouvait être notre réputation, notre confort, notre sécurité, notre soutien financier, notre plan de carrière dans un système religieux, notre œuvre, etc…

4 – L’appel de ce peuple était de reconstruire le Temple de Dieu et d’habiter sa Cité préparée pour lui. Beaucoup ont préféré construire leur propre maison, alors que Dieu les appelait à monter sur la montagne pour chercher le bois de construction de l’unique Maison, la Sienne. (Aggée 1). Dieu interrogeait le peuple d’Israël sur sa conduite, le confrontant à son peu de récolte malgré son dur labeur…Aggée 2:9 « Vous comptiez sur beaucoup, et vous avez eu peu…Pourquoi? dit l’Eternel des armées. A cause de ma maison, qui est détruite, Tandis que vous vous empressez chacun pour sa maison. »       Si l’Homme a eu cette tendance à vouloir construire pour son clocher, le Saint Esprit opère actuellement une union spirituelle d’hommes et de femmes désirant la construction de Sa Maison, de Son Temple. Ce n’est pas ce qui vient d’en bas, ce qui provient de l’Homme qui peut construire Son Sanctuaire. En cette saison particulière, Dieu invite son peuple à chercher le matériau d’en haut sur la montagne de la révélation ! Je crois que nous vivons une période où l’Église va complètement se métamorphoser car Elle sera enfin bâtie par Son Unique Bâtisseur : Christ. Cette Église là ne se préoccupera pas de la vision des hommes, des théologies différentes, des préférences musicales ou des styles de prédication…Elle aura un seul objectif : Christ et Son Royaume manifesté dans le monde. L’Église dans son état actuel soupire après un réveil, parce qu’elle est pauvre alors qu’elle travaille beaucoup. A l’époque du retour à Jérusalem, Dieu n’a pas soufflé de réveil en son peuple dans Babylone, mais a suscité un retour aux origines, à leur condition normale…Dans Hébreux 9:10 il est parlé de « réformation » en grec « diorthosis« . Selon les commentaires Wuest la signification de ce mot « réformation » est « Le rétablissement, la restauration à sa condition normale, naturelle ». Nous pouvons dire qu’en ces temps particuliers l’Église vit une réforme ! En fait « Sortez de Babylone mon peuple » devenu parfois un slogan à la mode chez les évangéliques fait certainement parti des plus grandes réformations que le peuple de Dieu ait connu et connaîtra dans le temps ! Parce que le Saint Esprit vient restaurer les fondations et l’édification de son Temple, le dévoilement de la Nouvelle Jérusalem en découlera forcément ! Elle est cette destination répondant à l’appel de sortir de Babylone.

5 – Ce retour à la destinée originelle du peuple de Dieu s’est accompli dans le combat, l’incompréhension et l’opposition. On le voit à travers les travaux du Temple et de la muraille qui plusieurs fois furent freinés et stoppés entre autres par les autorités perses (Esd 4, Néh 6…). Avec peu de moyens et devant autant d’obstacles cette reconstruction impliquait une dépendance totale envers L’Éternel. Ce reste d’hommes obéissant à cet appel « fou », recevront cette parole si encourageante et reposante :  » Ce n’est ni par la puissance, ni par la force, mais c’est par mon Esprit « . (Za 4:6) Leur faiblesse ne sera pas un problème, bien au contraire elle sera la source de leur force, c’est à dire celle de L’Esprit de Dieu.
Aujourd’hui ceux qui ont entendu et accepté d’embrasser l’Appel de Dieu à sortir de la Babylone religieuse, traversent bien souvent l’opposition, l’incompréhension et la lutte. Parfois nous pourrions avoir l’impression que nous avons peu de moyens pour en voir le bout… Nous pourrions abandonner d’être à « contre courant » et retourner à ce qui ne résonne plus dans nos cœurs. Nous pourrions parfois se dire que les choses n’avancent pas aussi vite que nous le voudrions…que la révélation tarde à se déverser sur un plus un grand nombre. Nous pourrions nous demander comment être plus efficaces dans la manifestation ce que nous croyons désormais ! Mais heureusement Jésus nous dit  » ce n’est pas à vous d’accomplir, ce que Moi Seul peut faire ! ». Il n’est pas question de nos moyens, de notre force, de notre acharnement mais de son Esprit et Son Œuvre. «  Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi.  » (2 Corinthiens 12.9)

6 – Dans cette entreprise, le peuple juif reçut la proposition d’être aidé par un peuple étranger habitant Israël qui selon eux invoquait le même Dieu (Esd 4:2). La réponse de Zorobabel, Josué et les chefs juifs ne se firent pas attendre…« Nous n’avons rien en commun avec vous pour construire une maison à notre Dieu » (Esd 4 : 3).                      De même l’Église vit un temps où ceux qui auront « vu » Christ en eux seront appelés dans cet exode. En effet il se creusera un fossé entre ceux qui ont réalisés leur identité de fils et filles du Royaume et ceux qui ne recherchent qu’une religion.

7 – Les plus anciens pleuraient sur l’ancien temple, le regrettaient (Esd 4:12), alors que les autres se réjouissaient des fondations du nouveau Temple dont sa Gloire surpasserait celle du premier…(Aggée 2:9)
Beaucoup ne sont pas prêts à abandonner une certaine gloire qu’ils ont connue dans le passé, ou leur manière héritée de vivre le christianisme parce qu’ils ne perçoivent pas la Gloire des nouvelles fondations qui surpassent de beaucoup celle des anciennes fondations. Comme le dit Paul « oubliant les choses qui sont derrière et tendant avec force vers celles qui sont devant, je cours droit au but pour le prix de l’appel céleste** de Dieu dans le christ Jésus. » (Php 3:14)

8 – Au final beaucoup ont profité de l’obéissance d’un reste pour revenir à Jérusalem après la reconstruction. Ils furent alors au bénéfice de l’impact restauré de Jérusalem sur les autres nations. Car la promesse de Dieu concernant la Gloire de Jérusalem est toujours liée à la soumission des nations envers la Ville Sainte. Aggée 2: 6 – 8 « Encore un peu de temps, Et j’ébranlerai les cieux et la terre, La mer et le sec ; J’ébranlerai toutes les nations ; Les trésors de toutes les nations viendront, Et je remplirai de gloire cette maison, Dit l’Éternel des armées. L’argent est à moi, et l’or est à moi, Dit l’Éternel des armées. »
De même si l’Église a pour l’instant raté sa mission de faire des nations des disciples de Christ (Matt 28:19), Notre Père Céleste n’a pas abandonné son dessein ! En fait le cœur de Dieu a toujours été de manifester sa Cité, la Nouvelle Jérusalem pour atteindre les nations ! Les richesses et l’honneur des nations nous sont promises sur cette terre au travers d’une réalité, celle de la Jérusalem d’en haut sur terre (Ap 21: 24-26). Cette dimension qui parait incroyable ne sera pas la conséquence du retour de Jésus sur terre, mais au contraire le moyen qui provoquera le retour visible de Notre Roi !

 

– Pour conclure, tous ces principes révélés dans l’histoire d’Israël pendant cette période si particulière sont des vérités similaires que vit notre génération qui répond au même appel divin : Sortir de Babylone pour « entrer » dans la Nouvelle Jérusalem. Bien sûr il ne s’agit pas d’un exode physique, mais d’un exode spirituel. Cette traversée s’accomplit à travers la révélation, la repentance et l’obéissance. On ne peut ni la forcer ni l’annuler. Dieu s’en charge Lui même lorsqu’on s’attend à sa Volonté à tout prix ! Ce n’est que Grâce du Père d’entendre et de vivre cet appel, la chair ne peut la provoquer.

Que le Saint Esprit nous révèle si nous avons réellement entendu cet appel, et si nous y avons répondu !

15 réflexions au sujet de « « Sortez de Babylone mon peuple »…mais pour Entrer où ?… »

  1. Bonjour Fabien.
    Merci à Claire et à toi pour votre générosité dans vos partages.
    Oui, c’est bien Le Seigneur Lui même qui appelle à Lui !
    Il le fait de manières différentes, à des moments différents, mais je constate d’après les divers témoignages que son but reste identique : nous rassembler en Lui afin de vivre en nous (et donc que nous vivions de Lui)
    Le laisser vivre Lui en moi est ce qui s’est produit de mieux dans ma vie, et chaque jour je Lui suis reconnaissante de cette grâce qu’IL m’accorde (et nous accorde à chacun)
    Soyez tous 2, et les vôtres avec vous, bénis en Christ.
    Sophie-

    • Bonsoir Sophie ! Merci pour ton commentaire.
      Je suis bien d’accord avec toi, le Saint Esprit opère de différentes manières pour un même but un peu partout en France !

    • Bonjour ! Le pays promis est un type (ou image) de Christ, notre héritage.
      La Nouvelle Jérusalem n’est pas un type, mais une réalité spirituelle dévoilée de Christ. Le Christ corporatif impactant les nations.
      Elle concentre toutes les richesses spirituelles du Christ.
      Et merci pour cette comparaison avec l’exode d’Abraham, je suis tout à fait d’accord.

      • Shalom Fabien, oh non, je ne le perçois pas comme  » un type ou une image » de Christ ! Il me semble que tu réduis beaucoup le sens en le limitant à un reflet de l’héritage.
        Notre Héritage… qu’est-ce pour toi ?
        Le  » Pays  » est une Réalité Céleste où Christ règne, un « Espace-Lieu-Temps » spirituel où se trouve la Jérusalem – Corps de Christ – Épouse.
        Je crois , oui, que le Fils Corporatif (et je préfère cette expression à celle du Christ corporatif) va impacter les nations.

        • Dans ma compréhension actuelle, notre héritage est Christ Lui même et Son règne dans toutes ses richesses insondables et ses différentes réalités spirituelles. (Eph 1:18, .Col 1:27, Eph 3:8, Phip 3:8, Col 2:17)
          Effectivement je ne pense pas partager la vision que tu as du pays promis. Pour moi, Christ est la réalité spirituelle de toutes choses, même du pays promis du peuple hébreu 😉
          Mais ça serait trop long d’approfondir dans un commentaire 🙂 (développé entre autre dans cet article http://www.nouvellejerusalem.com/les-cieux-et-la-terre-sont-un-en-christ)
          En tout cas merci pour cet échange !

          • « Effectivement je ne pense pas partager la vision que tu as du pays promis. »
            Es-tu sûr d’ailleurs de la connaitre (la mienne) ? 😀

            Sans Pays Céleste …pas de Cité Céleste ! Sans Cité Céleste …pas de Règne du Roi !

            Si  » Christ est la réalité spirituelle de toutes choses  » ce que je crois aussi, le Pays ne peut pas être une image mais la Réalité. Shalom…

  2. Super billet!!!
    Je voudrais réagir par rapport au titre. la question est légitime et importante mais pas éliminatoire en cas de non réponse instantanée.
    Perso je pense que quand il nous invite à sortir c’est pour commencer un voyage. Durant ce voyage nos perspectives vont changer, nous allons changer et la destination va progressivement se dessiner.
    Déjà, c’est hors de Babylone que nous pouvons contempler réellement l’étendue des dégâts. C’est aussi hors de Babylone que des nouvelles aspirations, des nouvelles valeurs et des nouvelles compréhensions vont voir le jour. Si Dieu nous donnait la destination précise avant même de partir, nous analyserions le projet à partir de notre citoyenneté babylonienne et du coup, il y a de très grande chance que nous ne partirions pas. L’impulsion de départ n’a rien a voir avec la raison ou une comparaison. C’est Dieu qui appelle et opère des convictions, notre part est de l’entendre, d’obéir et de le suivre. Ce voyage c’est un chemin de foi. Comme celui d’Abraham, le père de la foi.
    Hébreux 11:8 C’est par la foi qu’Abraham, lors de sa vocation, obéit et partit pour un lieu qu’il devait recevoir en héritage, et qu’il partit sans savoir où il allait.

    • Merci Paddy, et je suis bien d’accord ça reste un cheminement.
      Après il est seulement question d’un aperçu de la « destination » avec ses promesses 😉 , mais rien qu’avec ça, je trouve cela super réjouissant !

    • Oui !

       » C’est par la foi qu’Abraham, lors de sa vocation, obéit et partit pour un lieu qu’il devait recevoir en héritage, et qu’il partit sans savoir où il allait.  »

      * Il est appelé et il obéit -par la foi bien sûr ! Ce  » lieu  » est son héritage qu’il reçoit… (Dieu dit : JE TE DONNE …pas donnerais) par la Foi encore et sa seule possession concrète sera un tombeau !!!

      * Le Fils de la Promesse, réputé être né  » selon  » l’Esprit (galates… hum il y a à creuser là…) lui est rendu en figure par la résurrection et la notion de substitut est claire sur le Mont Morija

      * La Cité, la Jérusalem Céleste a été vue « de loin ». Donc Abraham n’y est pas entré car le temps n’était pas accompli.

      On sort de Babylone… mais aucune route ne nous est indiqué SAUF Yeshuah, la Porte pour sortir, le Chemin pour marcher avec Lui, la Vérité pour être conduit dans toute la vérité par Son Saint Esprit.

      Je n’aime pas trop le mot « cheminement » car trop plein de clichés très édulcorés, voire carrément faux.

      Le Pays que Je te montrerai… Ce n’est pas un lieu fixé, limité, défini… qui serait très sécurisant pour la chair : on sait où on va !

      Moïse a tant désiré y entrer physiquement ,mais à cause de sa désobéissance, il n’a pas pu. Mais l’Éternel lui a fait voir ce Pays dans Son Immensité à la fois l’Image (la Terre – l’Epouse) et la Réalité Spirituelle : CHRIST

      Shabbath Shalom !

  3. Bonjour Fabien,

    Je découvre votre blog depuis quelques jours et c’est un véritable régal spirituel ! Je suis en train de sortir de Babylone et je suis d’accord avec Paddy lorsqu’il dit que c’est un cheminement de foi. Comme vous l’avez écrit, tous ne quitteront pas Babylone et il faut s’attendre à des critiques et du rejet. Ne regardons cependant pas en arrière mais laissons le Seigneur réformer nos coeurs et écrire cette nouvelle page. La gloire de la dernière maison sera vraiment plus grande que celle de la première !

  4. shalom je suis tomber sur votre blog parmis mes recherches sur le net j’ai bien aimé paroles edifiantes que chacun a partager pour ma part comme le Seigneur lui a meme a dit que ses brebis entendent et connaissent sa voix je prie que tous ses brebis qui sont encore dans ce system de babylone puisse sortir afin d’etre conduit par le St Esprit vers la cite celeste qui es notre patrie et dont Jesus est le ROI,car moi meme je suis entrin de le sortir de ce system et comme une trompette je sonne l’alerte comme il est dit dans apocalyspe 18 de sortir du milieu d’elle afin de la part participer a ces pechés il y’a encore des chretiens sincere qui sont encore la bas ils sont besoin d’entrendre cette trompettes afin de rejoindre le les membres formant le corps glorieux de christ l’Epouse du Roi qui attend avec impatience la venue du Dieu vivant Jesus Christ notre Pere et Notre DIEU

  5. Merci. Très encourageant.
    J’aime bien cette remarque de Paddy aussi :
    « Durant ce voyage nos perspectives vont changer, nous allons changer et la destination va progressivement se dessiner. »
    Il y eu un soir (ou on ne voit rien) et un matin (ou tout est éclairé) et entre les deux la lumière se lève doucement, progressivement.

  6. Et pourtant le Royaume de Dieu sur terre sera bien réel et se réalisera en deux temps ; premièrement le millénium pour tenir la promesse faite à Abraham ; deuxièmement la Jérusalem céleste sera bien réelle et elle descendra sur terre – Apocalypse 21 –
    Ne restons pas dans cette fausse spiritualité qui serait du domaine du rêve comme dans des vapeurs éthériques.Les promesses de Dieu sont bien réelles et concrètes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *