Au-delà des rêves

revesIl y a des rêves en nous et je crois sincèrement qu’ils sont bien souvent le coeur du Père pour nos vies. Comment oeuvrer pour Lui et avec Lui avec ce qui nous anime, nous fait vibrer et fait partie de notre identité.

Pour certains cela peut être la création d’une entreprise, d’une association, composer, danser (référence à un article précédent), etc., peut être même tout cela en même temps ! Pourquoi se limiter ?

Est-ce lui qui sème ces rêves en nous ou lui qui collabore avec nous dans les nôtres… les deux sûrement.

Mais je réalise maintenant que cela va bien au-delà même de nos rêves !

Un petit témoignage pour l’illustrer. C’est d’ailleurs ce récent passage de ma vie qui m’y a fait songer.

Lorsque j’étais enfant puis adolescente, j’aimais beaucoup lire. Je plongeais ma tête dans un roman et il m’était difficile d’en sortir jusqu’à ce que je l’ai terminé. Au collège, j’attendais avec hâte les épreuves de rédaction. Cela m’avait d’ailleurs fait croire un temps que j’aimerai être professeur de français. J’aimais écrire des histoires mais je ne le faisais que dans ce cadre scolaire et la rédaction du brevet des collèges fut la dernière histoire que j’écrivis. Même si j’étais la première de ma classe dans ces « épreuves » (qui n’en étaient pas pour moi), on ne m’a jamais encouragé à le faire en dehors ou à m’y projeter pour mon avenir.

Ces dix dernières années, je n’ai lu que deux romans. Peut-être qu’inconsciemment, je trouvais que c’était une perte de temps en comparaison à la lecture de livres chrétiens, plus édifiants (pensais-je…). Mais finalement, même dans ce domaine, j’en ai lu très peu.

Et voilà qu’un beau jour du mois de décembre 2015, quelque chose émerge en moi. Je regarde Laël, qui rêve d’être un super héros… Et si je lui écrivais une histoire pour qu’il réalise qu’il en est réellement un.

Ecrire une histoire ? Je n’y avais jamais pensé auparavant, ni même jamais rêvé. Pourtant une amie à moi, quelques mois avant, m’avait dit que Dieu avait fait naitre ce désir en elle et qu’elle allait écrire un livre. Je ne m’étais même pas dit que cela pourrait être aussi mon cas.

Mais là, je pressentais quelque chose, comme s’il y avait bien le coeur du Père derrière tout ça. Rapidement, des idées me viennent et je pense au départ que ce sera sans doute un livre pour enfants puisque tout était parti de Laël, qui n’a que 5 ans.

Quelques jours après, lors d’une rencontre avec des frères et soeurs, l’une d’elle intervient et dit qu’elle sent que Dieu aller révéler des dons cachés. Je suis émue, sentant que mon Papa met le doigt sur le livre.
Les deux jours suivants, j’y pense encore plus et l’histoire commence à prendre forme dans ma tête.
Le 23 décembre, je décide de me mettre devant l’ordinateur. J’allais me lancer et je verrai bien ce qui en sortirait.
Laissez-moi vous dire que ce premier chapitre a coulé, sans que je n’ai à réfléchir. Et il n’avait rien à voir avec un livre pour enfant. Puis les suivants aussi, si bien que un mois et demi après avoir commencé, j’avais écrit plus de la moitié du livre, malgré le temps prit par mes trois enfants la semaine et nos autres activités les week-ends.

Le 22 mars, je terminai le premier jet. 3 mois, 30 chapitres, presque 400 pages…
Il reste bien sûr maintenant tout le travail de ré-écriture, de correction, etc. etc.

Mon manque de lecture et d’écriture toutes ces dernières années se ressentent dans mon style littéraire même si cela est devenu un peu plus fluide au fur et à mesure. Du coup, cela me donne envie de me replonger dans des romans ! Et ça devrait m’aider pour le deuxième.
Mais oui ! Un deuxième livre, la suite, verra le jour aussi ! Je l’espère en tout cas. Enfin, j’en rêve…

En parlant de rêve, c’est là où je voulais en venir…

Ce n’était pas un rêve, ce n’était même pas prévu (enfin par moi), ce qui en est né n’était même pas ce que je pressentais vraiment lorsque ce désir a émergé en moi. Mais Lui le savait.
Ce qui en est sorti une fois que je me suis mise en action est tout à fait moi ! Oui, c’est là où j’en suis, qui je suis et ce que j’aime faire. Et je ne le savais pas…
J’aime écrire et raconter des histoires et utiliser ce moyen là pour transmettre le coeur du Père.

Oui, c’est bien là où je veux en venir même si ce n’est rien d’une grande révélation !
Il nous connait mieux que nous-mêmes. Il a réveillé en moi, un rêve que je ne connaissais même pas. Je ne sais pas quelle en sera l’issue mais je sais déjà le plaisir que j’ai eu à le faire et que j’ai encore jusqu’à ce que le projet aboutisse ! Parce que maintenant, je me plais à rêver que des gens vont le lire et que cela va leur parler.

Osons rêver mais laissons-le aussi rêver pour nous et réaliser ces rêves. Parce que je crois que réaliser nos rêves (ceux que nous faisons avec lui), va nous changer et produira quelque chose qui pourra apporter un rayonnement tout autour de nous… et peut être même au-delà !

Oui, il voit bien au-delà de nos rêves du moment, parce qu’il sait qui nous sommes et comment cela va se révéler au fur et à mesure de notre marche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *