Ma première rencontre avec Lui

Je me moquais des chrétiens

Je suis fils unique d’une famille catholique dite « non pratiquante ». Mes parents m’ont fait baptiser. Puis j’ai fait ma communion privée et ma confession de foi. Et pour être honnête je ne me sentais ni concerné ni touché par ce qu’ils appelaient « dieu ».

Rien de bien original me direz-vous. Vous avez raison!

Dans ma jeunesse on ne peut pas dire que j’ai rencontré de grandes difficultés. J’ai pu certes tomber dans certains excès liés à l’alcool, mais sans en être dépendant. Pour résumer j’avais effectivement une vie des plus ordinaires, sans grandes complications. Alors loin de moi l’idée de me poser la question: «Dieu existe-t-il?»

Des gens fragiles

J’étais moqueur vis-à-vis des chrétiens. Je les voyais comme des gens fragiles qui imaginaient un dieu pour qu’ils puissent mieux affronter leurs difficultés. Puis j’ai rencontré une demoiselle dans un contexte professionnel. J’étais séduit jusqu’à ce que j’apprenne deux choses : elle était une chrétienne convaincue et en plus elle était fille de pasteur !

Ayant un bac scientifique et de ce fait une logique bien cartésienne, je me suis efforcé de lui démontrer que sa foi n’était basée que sur du vent. Quatre mois après, je ne pouvais que constater mon échec : cette charmante demoiselle restait «indéstabilisable» dans sa foi!

Un dimanche matin, je l’accompagnais à l’endroit où elle se réunissait avec d’autres croyants (qu’est ce qu’on ne ferait pas pour une jeune fille…) et il m’a fallu écouter le message d’un pasteur. Il racontait comment Dieu avait changé sa vie lorsqu’il avait accepté l’oeuvre et l’amour de Jésus Christ.

Et chose étrange à travers ce qu’il disait, je sentais le «nom de Jésus» raisonner en moi. Je ressentais mon coeur battre de plus en plus vite, alors j’ai essayé de me raisonner en pensant à autre chose. Je ne voulais surtout pas perdre la face !

Bouleversé par Lui

Puis vers la fin de la rencontre, ce même pasteur a demandé aux personnes qui désiraient laisser Jésus toucher leur vie, de lever la main. Cela a duré peu de temps, pourtant il a paru une éternité, car je luttais intérieurement pour ne pas lever ma main. J’étais tiraillé entre la fierté, l’orgueil, la honte et cette chaleur qui m’envahissait, mon cœur qui s’emballait et les larmes qui me venaient.

Je ne comprenais pas pourquoi j’étais autant bouleversé par ce simple appel ! Pour arrêter cette lutte intérieure et cette chaleur qui m’inondait, j’ai levé ma main. À ce moment même, j’ai réalisé qu’il existait bien quelque chose qui dépassait mon intelligence et mes raisonnements. J’ai ressenti intérieurement comme un amour si fort et physiquement comme des bras qui m’étreignaient.

Trois mois après cette expérience je n’étais pas encore convaincu mais j’étais plus ouvert qu’auparavant. Seulement une question me bloquait complètement : «Dieu si tu existes, comment as-tu pu créer l’univers? Car moi j’ai appris, de par mes études, que ce n’est pas toi qui l’as créé!»

Un Dieu AIMANT

Le lendemain matin, toujours dans le but de plaire à la charmante demoiselle Claire, je l’ai à nouveau accompagnée à une rencontre entre croyants. Pendant ce temps, une personne a pris la parole : «Il y a ici un jeune ayant un esprit scientifique qui a posé une question à Dieu et il lui répond ce matin: “Le plus important ce n’est pas de t’expliquer comment j’ai créé l’univers, le plus important c’est l’amour que j’ai pour toi”».

À cet instant même, j’ai compris que Dieu avait daigné me répondre, à moi Fabien qui ne l’avait jamais recherché.

Depuis ce jour, j’aime Jésus car il m’a montré que Dieu m’a toujours aimé. Il n’est pas devenu ma religion ou une activité du dimanche matin… Non Il est ma passion et ma vie ! Je sais désormais qu’il a des projets de paix et de joie pour moi. Je suis marié à Claire. Et vous savez quoi? J’ai perdu mon pari ! Je n’ai pas réussi à la convaincre que sa foi était sans fondement. Par contre Dieu, lui, m’a convaincu !

La bonne nouvelle c’est que je ne suis pas plus spécial que toi. Dieu désire aussi que tu le connaisses !

Nous avons écrit un article qui décrit notre voyage avec Jésus depuis un vrai tournant dans notre manière de vivre notre foi : « Notre parcours »

Une réflexion au sujet de « Ma première rencontre avec Lui »

  1. Bonsoir, Fabien c’est Catherine Dain et j’ai beau croire en Jésus et croire que je peu guérir ou aider avec lui en moi, je ne comprend pas pourquoi j’ai si peu de résultats quand je prie pour les gents qui viennent me voir en soin…
    CATHERINE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *