Reprendre son envol

2 oiseauxJ’aurai pu vous parler du pigeon blessé, recueilli par Fabien devant son travail et qui n’a pas survécu ou de notre petit lapin mort d’une insolation et dont les prières de résurrection n’ont pas fonctionnées… Mais avouez que ça ne serait pas très encouragant. Cette petite introduction vous permettra quand même de comprendre que nous sommes nous aussi en chemin. Parfois il y a du fruit et clairement il y en a de plus en plus et parfois… il ne se passe rien, en tout cas, rien de visible à l’oeil !

Je vais donc plutôt me pencher sur une aventure vécue il y a trois semaines qui fut encourageante et qui s’est bien mieux terminée !

C’est un dimanche matin, des amis sont venus passer le week-end chez nous avec leurs enfants. Nous sommes encore tous en pyjamas et le petit déjeuner n’a même pas encore été pris. Soudain, nous entendons un « boum » et nous apercevons des plumes voler derrière la baie vitrée de la cuisine. Nous sortons et nous découvrons un petit oiseau (un moineau, sauf erreur de ma part). Nous le prenons et le rentrons à l’intérieur. Nous commençons à prier pour lui, pour qu’il puisse de nouveau voler. oiseauxLes enfants s’y mettent aussi spontanément, ils veulent participer à sa guérison. Alors que nous sortons pour essayer de le faire voler nous découvrons qu’il y a un deuxième moineau qui git sur le sol. Il n’est pas mort mais vraiment très mal en point. Du coup nous prions aussi pour lui, pour que la vie et la guérison se manifestent dans son corps. Là encore les enfants participent en posant leurs mains sur lui. Ce deuxième oiseau avait notamment un oeil en sang, comme explosé.  Rapidement en quelques secondes à peine, Stéphane notre ami et Fabien voient l’oeil changer et guérir, plus de sang, il est redevenu sain. Le premier oiseau fini par s’envoler à l’intérieur de la maison. Première victoire. Nous le laissons reprendre son envol dans les airs. Nous continuons de prier pour le deuxième. Les enfants perséverent aussi. Dehors, Laël prends le petit oiseau sur sa main, il la lève et dit « Vole petit oiseau, vole, Jésus t’a guéri, vole ». Laël pose l’oiseau sur la voiture et miracle, notre deuxième oiseau prend lui aussi son envol !

S’il prend soin des petits oiseaux, à combien plus forte raison veut-il prendre soin de nous ?

2 réflexions au sujet de « Reprendre son envol »

  1. Ce témoignage arrive à point ! Au moment où ma foi commençait à chavirer…Beaucoup de remises en questions, de doutes, d’incertitudes… Bref c’est le grand chambardement intérieur comme extérieur en ce moment…
    Voilà un témoignage plein d’espoir ! Comme quoi tout n’est pas perdu !
    Reprendre son envol alors qu’on est ou semble KO…
    Merci pour ce rayon de soleil !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *