Trouver la lumière

L’année 2018 se termine. Pour certains l’heure est au bilan, parfois aux résolutions pour l’année qui arrive. Je suis du genre à prendre des résolutions tout au long de l’année. Ca me prend souvent le vendredi, je déclare en tapant sur la table : « A partir de lundi je…. ! ». Et le lundi rien ne change. Fabien aime d’ailleurs imiter ma prise de résolution éphémère. Il a raison, c’est drôle.

J’ai regardé en arrière à cette année vécue. Je ne le fais pas toujours mais elle a été tellement particulière et riche en événements que j’ai juste prêté attention à mon ressenti sur cette année et mon bilan est qu’elle a été très lumineuse.

J’y ai pourtant perdu presque toute mon audition au point d’être à un stade de surdité sévère/profonde. Je ne peux plus écouter la musique, je ne peux plus chanter avec la guitare, mes conversations avec les gens autour de moi s’en retrouvent très limitées. Il y a donc des frustrations quotidiennes. Quelques jours de la fin de l’année ont été mouvementés au niveau émotionnel, ça a brassé dans tous les sens. Mais l’année a été lumineuse, je ne peux pas le nier. Bénédictions, apprentissages, révélations, plus de profondeur, je vois plus clair.

Lorsque j’étais hospitalisée en urgence au mois de mars, j’avais eu cette image où je traversais un tunnel sombre dont je ne voyais pas la sortie. Dieu m’a pris la main et il m’a dit « Ce n’est pas la fin du tunnel, mais je vais le traverser avec toi ». Ce passage du Psaume 23 était venu le confirmer : « Quand je traverse l’ombre de la vallée de la mort, je ne craindrai aucun mal, car tu es avec moi ». Oh bien sûr, il y avait un côté de moi qui aurait préféré qu’il me dise que la fin du tunnel était proche…

En prenant sa main, même si je n’ai pas (encore) atteint le bout du tunnel et la sortie dans la lumière (pour mon audition), je marche malgré tout dans Sa lumière. Traverser un moment sombre tout en étant plus éclairé. Traverser un moment sombre tout en gardant Sa joie. Traverser un moment sombre tout en vivant Son repos. C’est ma première invitation pour vous dans ce billet. Dans les circonstances de nos vies : marcher dans Sa lumière. D’ailleurs je ne sais pas pour vous, mais c’est bien souvent dans les temps les plus difficiles que j’apprends le plus. Aimer celui par qui on s’est senti abusé, pardonner quand on a été blessé, trouver la joie quand on fait face à une déception/difficulté, vivre le repos lorsque tout nous échappe et que la peur nous rattrape…

L’Eternel est mon berger: je ne manque de rien. Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux paisibles. Il restaure mon âme, Il me conduit dans les sentiers de la vie juste, à cause de son nom. Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi : Ta houlette et ton bâton me rassurent. Tu dresses devant moi une table, En face de mes adversaires; Tu oins d’huile ma tête, Et ma coupe déborde. Oui, le bonheur et la grâce m’accompagnent Tous les jours de ma vie, Et je reviendrai, j’habiterai dans la maison de l’Eternel Jusqu’à la fin de mes jours. (Psaume 23)

En relisant le Psaume 23, je ne l’ai pas vu uniquement comme une histoire où nous marchons parfois dans les verts pâturages ou parfois dans la vallée de l’ombre de la mort. Je crois à la possibilité de faire plusieurs lectures d’un même texte. J’y ai vu une invitation à tous les vivre dans le présent. Avant, je le lisais comme une succession d’événements, une histoire qui se déroulait, plutôt que comme des instants qui peuvent se vivre en même temps. « Oui le bonheur et la grâce m’accompagnent TOUS les jours de ma vie ». Je peux vivre les eaux paisibles, la coupe débordante, même en marchant dans l’ombre de la vallée de la mort. J’ai fait la lecture de ce texte avec la dimension de l’intériorité et je vous propose de faire de même.

Je ne dis pas que nous devons quémander après les épreuves et encore moins que Dieu nous les envoie ! Mais j’ai pensé à ce que pouvait vouloir dire « la vallée de l’ombre de la mort », au-delà de celle des épreuves. Ces derniers jours j’avais une phrase qui me revenait souvent « Celui qui veut sauver sa vie la perdra ». Je ne vois pas une dimension « d’enfer éternel » par « la perdra », mais plutôt : tu veux sauver TA vie (tes conceptions humaines, ta mentalité calée sur les schémas de la société, ton ego, ta sécurité, ton besoin de reconnaissance, tes masques, etc.) alors tu empruntes un chemin en-dehors des « sentiers de la vie juste » et tu t’éloignes finalement de qui tu es vraiment et que tu as justement besoin de découvrir. Passer par la vallée de l’ombre de la mort, c’est comprendre ce que sa mort a déjà accompli pour nous afin de lever le voile sur le vrai « Moi » : Christ en nous. La vallée de l’ombre de la mort peut être un chemin sur lequel trouver la Vie. Et il nous dit de ne pas craindre, il a vécu la mort et nous marchons « seulement » dans l’ombre. Il sait que ce n’est pas facile pour autant, le prix que cela nous coûte de lâcher prise sur nos sécurités (qui sont finalement souvent des insécurités) mais il est avec nous. Si on accepte de passer par ce chemin, de traverser ces endroits sombres de nos êtres alors Il peut enfin se dresser face à nos adversaires (nos forteresses de pensées) et la bénédiction peut couler.

Mais cela ne se fait pas sans un chemin d’intériorité, sinon on en revient aux oeuvres et aux principes plus qu’à un mouvement de vie profond. Les derniers versets sont pour moi un présent et futur indissociable et continu, comme si je disais en étant dans un lieu : « Je vivrai ici pour toujours ». C’est ainsi qu’il faut prendre aujourd’hui ce verset qui est la conclusion de tout le psaume : « Et je reviendrai, j’habiterai dans la maison de l’Eternel jusqu’à la fin de mes jours ». Et quelle est la maison de l’Eternel ? C’est nous-mêmes, nous sommes sa demeure. Alors revenons sans cesse en nous-mêmes, trouvons la lumière qui nous conduit dans les sentiers de la justice, du repos, de la victoire, de la liberté, etc. de notre demeure éternelle. Ce n’est pas toujours le chemin le plus facile mais c’est celui qui nous fera goûter à la vraie vie, et le reste en découlera.

C’est donc mon invitation pour cette nouvelle année : trouver la Lumière dans ce Chemin intérieur !

9 réponses sur “Trouver la lumière”

  1. Merci Claire
    Avec mon mari et notre fils nous sommes engagés dans ce chemin d’intériorité. Pour nous aussi ça brasse mais au final Christ en nous frémit de joie; il est la vraie lumière qui nous transperce et finit par nous envahir.
    Cette compassion que j’ai pour ton problème de surdité vient de lui , éclat de sa lumière. J’ai envie de clôturer mon message porteur pour l’année dans laquelle toutes choses sont renouvelées: Sois ce que tu contemples.

  2. Et voilà un lumineux billet, de ma chère et lumineuse Claire! Comme c’est inspirant et encourageant ! Ce billet je l’ai lu hier soir, au terme d’une journée plus que…houleuse on va dire…et le matin même, avant que cela ne démarre j’avais reçu du Père : « nul ne vous ravira votre joie ». Et d’une certaine façon, j’ai compris immédiatement que ça allait bien tanguer mais cette «promesse/provision » ne m’a pas fait défaut ! Chaos au dehors, calme, repos et douce joie au dedans ! Quel glorieux paradoxe 😉
    Mais au terme de cette journée émotionnellement un peu fatigante quand même, je consulte à tout « hasard » mes mails, et là, cerise sur le gâteau : THE billet !! J’en ai rêvé, Claire l’a fait, haha…
    En plus, outre le thème, des tas de mots correspondaient exactement à ceux que nous avions employé dans la journée !
    Je n’en revenais pas! Merci Père et merci Claire d’être si diaphane que tu laisses passer toute Sa lumière !
    Une belle et encore lumineuse année 2019 à tous, dans la connaissance et la jouissance de Christ en chacun ! Bises

    1. Ahah ! Vive le repos intérieur (bon moi je prends aussi le repos physique). C’est ce que je te souhaite pour l’année 2019, entre autres expérimentations de la Vie d’abondance en nous !

  3. Un grand merci Claire et Fabien pour ces perles de lumieres,la revelation de lui même ,le je SUIS en nous
    Oui le bonheur et la grace Vous accompagne chaque jour en cette nouvelle année

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.