Il Retourne Mon Âme

« L’Éternel est mon berger, je ne manque de rien. Il me fait reposer dans de verts pâturages, il me mène le long des eaux tranquilles. Il restaure mon âme, il me conduit dans les sentiers de la justice, à cause de son nom. En effet, quand je marcherais dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne craindrais aucun mal, car tu es avec moi… » (Ps 23: 1-4)

« Il restaure mon âme » signifie en hébreu « retourner, revenir à, faire demi-tour« . (dictionnaire BDB)

Le repos de l’âme est l’environnement propice à son retournement, celui de la mort vers la vie. Et notre Berger intérieur le sait bien. En effet, notre âme, à travers son errance dans le monde, s’est convertie à ce dernier, elle s’est tournée vers l’extérieur, l’apparence, les symboles, les mots. Et elle en a oublié son essence, sa source, son Eden, son intérieur.

Le plus intérieur de son intime lui est devenu étranger, inaccessible et mortifère. Il lui semble embarrassant, voire inexistant. Pourtant, ce qui lui est le plus personnel, le plus secret, le plus profond dans toute sa nature est ce Berger, la lumière de sa vie.

Et cette lumière éternelle et créatrice ne cesse d’attirer cette âme vers son fond, autrement dit, ce retournement vers la vie où seul le Père voit en secret.
Et dans ce retournement, notre âme traverse tout le chemin inverse de son errance dans le monde, ceci incluant bien sûr les lacérations de ses propres blessures et obscurités. Elle traverse alors le long sentier de la justice au sein même de cette vallée de l’ombre de la mort, cette mort apparente vers la vie véritable.

Le Berger n’est alors plus seulement un symbole, une apparence, un nom, mais bel et bien l’inhérent repos lumineux de sa douce bien-aimée.

« La première chose que l’âme doit avoir pour parvenir à la connaissance de Dieu, c’est la connaissance d’elle-même. » (Jean de la Croix, « Docteur mystique », 16ème siècle)

« Or, la caractéristique de la nature divine est de transcender toutes les caractéristiques. Par conséquent, celui qui pense que Dieu est quelque chose à connaître n’a pas la vie, parce qu’il s’est détourné de l’Être véritable pour se tourner vers ce qu’il considère par la perception des sens comme ayant un être. . . . L’Être véritable est la vie véritable. Cet Être est inaccessible à la connaissance. » (Grégoire de Nysse, « père des Pères », 4ème siècle)

Une réponse sur “Il Retourne Mon Âme”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EnglishFrançaisPortuguêsEspañol