L’oeil du Céleste

« Un oeil pur n’est pas fait pour voir le mal, et tu (Dieu) ne peux pas regarder la souffrance » (Habakuk 1:13 – NETS)

La version grecque (Septante) de ce verset est intéressante. Elle révèle qu’un oeil pur « n’est pas » pour voir le mal, l’adversité ou la calamité (en grec « poneros« , en hébreux « ra’ « ). Dieu ne peut littéralement pas « fixer attentivement » ou « regarder avec soin » la souffrance (« ponos » en grec, « amal » en hébreux)

Bien sûr, cela ne veut pas dire que Dieu est à moitié aveugle, et qu’il ne voit pas ou ne veut pas voir les conséquences du péché, entre autres le mal et la souffrance. Non, ce texte nous révèle un aspect bien plus profond et « révélateur » pour nous-mêmes !

Dieu, au travers d’un « oeil simple », d’une « vision unique » (Mt 6:22), transcende la dimension terrestre à travers la perfection de sa nature sans un iota de ténèbres ! Le péché ne l’a jamais empéché d’être mystérieusement uni à l’humanité, mais a plutôt révélé Sa vertu à voir au-delà du péché !

L’oeuvre de Jésus Christ à la croix, l’agneau immolé avant la fondation du monde est l’oeuvre céleste et éternelle à travers laquelle le mystère de cet « oeil simple » divin nous est dévoilé !

Dieu a toujours « vu » à travers l’oeuvre parfaite de Christ ! En lui n’existe aucune ombre de variation ! Il ne change jamais ! Avant même que l’Homme choisisse l’arbre de la connaissance du bien et du mal, Dieu voyait le sang couler de l’Arbre de la Vie (Christ crucifé) pour la perfection de sa Création !

Jésus nous invite à faire autant ! « L’oeil est la lumière du corps« , « Ayez un oeil unique » (Mt 6:22) ! « Soyez parfaits comme votre Père dans les cieux est parfait » (Mt 5:48) ! Voilà le vrai challenge de la nouvelle création que nous sommes, de voir toutes choses, même l’adversité, à travers la « Seule Réalité » : Dieu !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.