Sa Connaissance.

« …alors je connaîtrai complètement, tout comme j’ai été connu. » (1 Cor 13:12)

Le christianisme a tellement joué le jeu de la religion, qu’il a présenté la connaissance de Dieu comme son but salvateur, sans réaliser que cette même connaissance était en premier celle concernant l’Homme !

Lorsqu’en grec, il est parlé de la connaissance de Dieu, on devrait plus exactement le traduire par la « connaissance qui vient de Dieu », ou encore « la connaissance que possède Dieu ». Sa connaissance révélée dans la bible est d’abord celle qu’Il a de l’Homme ! (Ps 8:4, 1 Cor 13:12, Ga 4:9, Jr 1:5…)

Socrate disait « connais-toi toi-même », et c’est justement le dévoilement qu’apporte Jésus concernant l’origine, la nature et la destinée de l’Homme véritable, du nouvel Homme. C’est à dire une Humanité qui ouvre ses yeux et son coeur sur sa régénération complète accomplie en Christ ! Une Nouvelle Humanité qui réalise et saisit l’union divine où le règne de Dieu n’est plus « autre » que le sein même de l’Homme ! (1 Pi 1:3, Eph 2:5, Tt 3:5, Col 1:28, Jn 4:14 – 7:38, Lc 17:21  …)

Dans le livre mystique « le nuage de l’inconnaissance », l’auteur amène son lecteur à comprendre que l’unique connaissance véritable de Dieu est celle expérimentée par l’amour, par le coeur. Dieu est Amour. Selon le pseudo Denys l’Aréopagite « la plus parfaite connaissance de Dieu est celle où Il est connu par inconnaissance. » (1 Jn 4:8-9, 2 Cor 3:6, Jn 4:24…)

Lorsque Dieu se dévoile, c’est toujours pour révéler plus en profondeur sa création. Depuis l’incarnation de Christ, Il ne s’agit que rarement voir jamais d’une connaissance déconnectée de qui est L’Homme. L’Homme religieux pense devoir scruter qui « est » Dieu, sans comprendre que Dieu, Lui, est occupé à lui révéler qu’il est !

“La connaissance de Dieu et la connaissance de l’homme
sont choses conjointes” Jean Calvin

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.