Une arme réjouissante !

Une arme réjouissante !Si vous avez, comme nous, des combats, des défis, des sujets qui peuvent entraîner des peines, ce billet est pour vous !

Lorsque nous avons accueilli notre deuxième garçon, la paix était bien présente mais il y a une dimension dont la bible nous parle beaucoup et que nous avions du mal à éprouver parfois et dont j’aimerai parler aujourd’hui : la joie.

En effet, qu’il peut être difficile de se réjouir en toutes circonstances !

Notre Papa nous a parlé assez rapidement de cette dimension. Nous sentions qu’Il voulait que nous nous réjouissions malgré les événements difficiles et que c’était une arme redoutable contre l’ennemi qui tente de nous décourager et nous attrister. Il l’a fait personnellement mais aussi par des frères et sœurs pour appuyer ce qu’Il avait déjà déposé dans nos cœurs, par des paroles et des versets.

Alors voici quelques pensées et conseils, qui sont encore d’actualité pour nous aujourd’hui et que nous apprenons à mettre en pratique.

  1. Sa joie est pour nous et en nous

S’il y a bien une chose qu’on ne peut forcer, c’est un sentiment. Que ce soit la paix, l’amour, la joie… Eprouver une émotion découle de quelque chose de naturel. Je ne peux pas me forcer à aimer ou à me réjouir.

Nous le savons tous, ce que Lui souhaite c’est que tout ce qu’Il est, devienne naturel en nous et au travers de nous. La joie fait partie de qui Il est et elle est là où Il se trouve.

1 Chroniques 16:27 « La majesté et la magnificence sont devant lui, la force et la joie sont dans le lieu où il habite. »

Romains 14:17 «Car le royaume de Dieu n’est pas manger et boire, mais justice, et paix, et joie dans l’Esprit Saint. »

Aujourd’hui même, le royaume de Dieu est pour nous et Son Esprit habite en nous. Sa joie est donc à notre disposition, au plus proche de nous. Il nous « suffit » de nous en saisir.

Lorsqu’avec Fabien il nous est arrivé ces deux dernières années d’avoir des moments de tristesse et de découragement face aux difficultés qui ne se réglaient pas, ce malgré la confiance et la prière, nous savions qu’il y avait un choix à faire : regarder aux épreuves ou regarder à Lui.

Regarder à Lui c’est se centrer sur qui Il est, ce que nos cœurs connaissent de Lui (Sa perfection, Son amour infini et incroyable, Ses promesses pour nous…). Ce que la chair essaiera de faire pour nous voler la joie, c’est de rendre floue notre vision du Père, de ne plus fixer nos yeux sur Lui mais sur nous-mêmes, nos problèmes, nos combats, les échecs, l’attente…

Psaumes 89:15 «Bienheureux le peuple qui connaît le cri de joie! ils marchent, ô Éternel! à la lumière de ta face. »

Actes 2:28 « Tu m’as fait connaître les chemins de la vie, tu me rempliras de joie par le regard de ta face »

Alors comment se saisir de cette joie ?

C’est un peu personnel je pense mais je sais que pour notre part nous avons un moyen efficace lorsque nous commençons à « broyer du noir ». C’est un réflexe, qui met plus ou moins de temps à venir mais, plus le temps passe, plus il est rapide ! Nous prions. Nous centrons tout simplement nos cœurs sur Lui en prière. Nous proclamons qui Il est et Ses promesses pour nous.

J’en ai aussi déjà parlé dans un autre billet mais lorsqu’il m’est arrivé d’avoir des moments vraiment durs où les larmes coulaient, je faisais le choix de me lever et de danser. Je ne dis pas que nous n’avons pas le droit de pleurer, d’éprouver de la peine. Etre attristé n’est pas un péché. Mais soyons vigilants de ne pas entretenir un sentiment qui n’est plus celui du Père en nous mais celui de notre chair qui tente de nous éloigner de Sa face.

Quand nous faisons ces choix là, personnellement, la tristesse et le découragement s’éloignent.

Jean 15 : 9-11 « Comme le Père m’a aimé, ainsi je vous ai aimés, demeurez en mon amour.Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez en mon amour; comme j’ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure en son amour.Je vous ai dit ces choses afin que ma joie demeure en vous, et que votre joie soit parfaite. »

Si nous demeurons en Lui notre joie sera parfaite. Il est la joie parfaite.

  1. Sa justice manifestée avec joie

J’aime ce passage dans Esaïe 12 : 2-3 « Voici, Dieu est ma délivrance, Je serai plein de confiance, et je ne craindrai rien ; Car l’Éternel, l’Éternel est ma force et le sujet de mes louanges ; C’est lui qui m’a sauvé. Vous puiserez de l’eau avec joie Aux sources du salut »

Notre Dieu est un Dieu de justice.

Le salut est déjà pleinement pourvu. Puisque nous savons qu’Il est notre délivrance pour toutes nos épreuves nous n’avons rien à craindre. Il nous faut aller puiser à Ses sources avec joie.

Il y a plusieurs versets qui témoignent de ce que ceux qui sont justes bénéficient de Sa joie :

Psaumes 68:4  « Mais les justes se réjouiront, ils exulteront en la présence de Dieu et s’égayeront avec joie. »

Psaumes 5:11 « Et tous ceux qui se confient en toi se réjouiront, ils chanteront de joie à toujours, et tu les protégeras; et ceux qui aiment ton nom s’égayeront en toi. »

Nous avons parfois eu tendance à croire que certains de ses versets étaient pour l’après, quand tout sera restauré et que nous passerons de l’autre côté de l’éternité. Mais nous sommes appelés à briller aujourd’hui même de Sa présence et de Sa joie, à manifester que ce que nous connaissons de Lui nous apporte une réjouissance naturellement surnaturelle.

Esaïe 61 : 1 « L’Esprit du Seigneur, l’Éternel, est sur moi, parce que l’Éternel m’a oint pour apporter de bonnes nouvelles aux débonnaires: il m’a envoyé pour panser ceux qui ont le coeur brisé, pour proclamer aux captifs la liberté, et aux prisonniers l’ouverture de la prison,pour proclamer l’année de la faveur de l’Éternel et le jour de la rétribution de notre Dieu, pour consoler tous ceux qui mènent deuil,pour mettre et donner à ceux de Sion qui mènent deuil l’ornement au lieu de la cendre, l’huile de joie au lieu du deuil, un vêtement de louange au lieu d’un esprit abattu, afin qu’ils soient appelés térébinthes de justice, le plant de l’Éternel pour qu’il soit glorifié.Et ils bâtiront ce qui était ruiné dès longtemps, ils relèveront les désolations anciennes, et ils renouvelleront les villes ruinées, les lieux désolés de génération en génération.

Nous sommes Son peuple, appelés à être des térébinthes de justice comme nous le dis le passage ci-dessus, à manifester Sa justice. Le térébinthe est un arbre cultivé pour sa résine, la térébenthine, utilisée entre autres pour la cicatrisation des plaies. Il me semble évident que nos propres plaies, souffrances doivent être remplacées par la joie, la louange, afin de pouvoir être de ceux qui relèvent et pansent les cœurs brisés mais aussi ceux qui transforment cette terre et son atmosphère.

Il y a quelques semaines, nous avons eu une soirée un peu particulière où nous avons focalisé nos pensées sur toute l’attente qui se fait dans ce combat que nous vivons pour notre fils (pour ceux qui viennent sur ce blog pour la première fois, il est né avec une trisomie 21 et nous sommes convaincus d’une restauration complète pour lui). Nous avons alors pris un moment pour nous recentrer sur Christ mais aussi lui demander de nous encourager, à nouveau.

Quelques jours plus tard, je chantais, je ne sais plus trop quel chant mais, il m’arrive régulièrement que des chants nouveaux jaillissent spontanément. C’est souvent l’Esprit lui-même qui me les inspire. Je me suis mise à chanter à plusieurs reprises cette phrase : « Nous avons perdu des batailles mais nous ne perdrons pas la guerre ». J’étais émue et je sentais que l’Esprit voulait me parler plus particulièrement. Il voulait me dire par là que nous avons parfois perdu des batailles, par exemple la guérison instantanée de Lévi alors que nous priions pour lui mais que nous gagnerons la guerre : sa guérison. Que ce qu’Il a promis s’accomplira. Il m’a ensuite donné un passage d’Esaïe 42. J’ai envie de commencer par citer le verset 13 car c’est d’abord celui-ci qu’Il a déposé dans mon cœur :

Esaïe 42 : 13  « L’Eternel s’avance comme un héros, Il excite son ardeur comme un homme de guerre; Il élève la voix, il jette des cris, Il manifeste sa force contre ses ennemis. »

J’ai ensuite lu les versets le précédant et c’était une confirmation.

Esaïe 42 : 1 « Voici mon serviteur, que je soutiendrai, Mon élu, en qui mon âme prend plaisir. J’ai mis mon esprit sur lui; Il annoncera la justice aux nations. 2 Il ne criera point, il n’élèvera point la voix, Et ne la fera point entendre dans les rues. 3 Il ne brisera point le roseau cassé, Et il n’éteindra point la mèche qui brûle encore; Il annoncera la justice selon la vérité. 4 Il ne se découragera point et ne se relâchera point, Jusqu’à ce qu’il ait établi la justice sur la terre, Et que les îles espèrent en sa loi.

5 Ainsi parle Dieu, l’Eternel, Qui a créé les cieux et qui les a déployés, Qui a étendu la terre et ses productions, Qui a donné la respiration à ceux qui la peuplent, Et le souffle à ceux qui y marchent. 6 Moi, l’Eternel, je t’ai appelé pour le salut, Et je te prendrai par la main, Je te garderai, et je t’établirai pour traiter alliance avec le peuple, Pour être la lumière des nations, 7 Pour ouvrir les yeux des aveugles, Pour faire sortir de prison le captif, Et de leur cachot ceux qui habitent dans les ténèbres. 8 Je suis l’Eternel, c’est là mon nom; Et je ne donnerai pas ma gloire à un autre, Ni mon honneur aux idoles.

9 Voici, les premières choses se sont accomplies, Et je vous en annonce de nouvelles; Avant qu’elles arrivent, je vous les prédis.

10 Chantez à l’Eternel un cantique nouveau, Chantez ses louanges aux extrémités de la terre, Vous qui voguez sur la mer et vous qui la peuplez, Iles et habitants des îles! 11 Que le désert et ses villes élèvent la voix! Que les villages occupés par Kédar élèvent la voix! Que les habitants des rochers tressaillent d’allégresse ! Que du sommet des montagnes retentissent des cris de joie ! 12 Qu’on rende gloire à l’Eternel, Et que dans les îles on publie ses louanges !

13 L‘Eternel s’avance comme un héros, Il excite son ardeur comme un homme de guerre; Il élève la voix, il jette des cris, Il manifeste sa force contre ses ennemis. »

Il nous avait déjà parlé de plusieurs notions qui s’y trouvent : Sa justice qui va se manifester dans la vie de notre fils. De ne pas nous décourager, de persévérer. Le verset 9 nous avait été donné quelques semaines auparavant par une personne rencontrée par Fabien lors d’un voyage aux USA. Des paroles reçues par des frères et sœurs qui sentaient qu’un chant nouveau allait jaillir de nos vies. Cette dimension de joie, de nous réjouir d’avance de ce que la victoire était assurée et de ce qu’Il allait accomplir. Et puis ce verset 13 : Notre Père qui manifeste sa force contre nos ennemis.

Ce que j’aime et j’insiste dessus c’est que dans ce passage, la joie précède la victoire. Parfois les cris de joie et de triomphe arrivent après. Nous sommes appelés à nous réjouir même si la manifestation de ce que nous attendons n’est pas encore arrivée.

Les cris, les chants de joie, les démonstrations d’allégresse sont une arme qui fait fuir l’ennemi et fait sans aucun doute partie de ces armes puissantes dont nous parle 2 Corinthiens 10 : 4-5.

J’ai lu une phrase il y a quelques temps que j’ai trouvé plutôt parlante, c’était à peu près ça : L’épreuve que nous vivons aujourd’hui c’est la victoire de demain et ainsi un chemin que nous ouvrons pour que d’autres puissent y marcher…

Sachons nous saisir de toutes les bénédictions qu’il y a à vivre pendant le combat, de nous réjouir dès à présent de celles présentes et celles à venir.

Proverbes 10:28 : « L’attente des justes est une joie »

  1. La joie et la foi

Si la joie nous manque cela peut être parfois dû à des choses comme le doute, la crainte, l’impatience, l’incompréhension… A une foi un peu défaillante !

Comme je l’ai dit précédemment, si nos cœurs sont convaincus de la volonté du Père pour nous c’est alors que nous pouvons nous réjouir.

Romains 15 :13 « Or que le Dieu d’espérance vous remplisse de toute joie et paix en croyant, pour que vous abondiez en espérance par la puissance de l’Esprit Saint »

Nous sommes même exhortés à être dans une joie parfaite dans les épreuves ! Je suis toujours épatée lorsque je vois certaines vidéos de nos frères et sœurs persécutés, qui louent avec tout leur cœur et joie, malgré leur situation. Nous avons beaucoup à apprendre d’eux !

2 Corinthiens 8 :2 « C’est qu’ayant été éprouvés par plusieurs afflictions, ils ont été remplis de joie, et dans leur profonde pauvreté, ils ont répandu avec abondance les richesses de leur libéralité »

Jacques 1 : 2 « Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés,3sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience.4Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son oeuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien. »

Même si parfois, là où j’en suis avec Christ, les difficultés et épreuves de la vie peuvent sembler pénibles à surmonter, je m’aperçois de tout ce qu’Il construit en moi. Je me réjouis de ce qu’Il produit en moi et je veux continuer de persévérer, d’avancer, de manifester Sa joie, de proclamer Sa victoire et d’être l’une de ses guerrières qui fait fuir l’ennemi avec des cris et des chants de joie ! Je veux que ma vie éclate d’allégresse car elle sait en qui elle est.

Il y a des douleurs du cœur difficile à surmonter mais je sais aussi, sans l’avoir personnellement vécu, qu’il y a des douleurs physiques qui le sont aussi. Je ne peux mesurer ce qui est le plus difficile mais lorsque nous sommes atteints corporellement et que la douleur est physique il y a un effort supplémentaire peut être à se relever et choisir la joie. Mais je suis convaincue que quelque soit la douleur, c’est ce qu’Il veut faire dans chacune de nos vies.

J’aimerai terminer ce billet avec un chant très simple que j’ai écrit suite à ce temps où Il m’a encouragé. Il a l’avantage de pouvoir être rapidement appris ! Un chant de proclamation qui peut être vous fera du bien. La louange aussi est une arme puissante ! N’hésitons pas non plus à l’utiliser autant que possible, quelle que soit la forme.

Je te laisse avec cela, guerrier(e) de joie !

 

« Malgré les difficultés, ne pas se décourager

Sur les sentiers escarpés, Il nous aide à avancer

Debout, confiants, nous chantons !

Notre cri de guerre c’est la joie (x4)

Nous sommes Son armée, en marche pour saisir

Ce que l’ennemi tente, de nous ravir

Debout, confiants, nous dansons !

Si nous perdons une bataille, nous ne perdrons pas la guerre

La victoire est assurée, elle est dans les mains du Père »

 

4 réponses sur “Une arme réjouissante !”

  1. Merci Claire pour ce puissant témoignage qui nous réconforte aussi tous et toutes. Ce que tu as vécu avec la joie, moi, je l’ai vécu avec « la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence » , c’était, il y a quelques années,lors du « départ » de mon Filston. Départ imprévu et soudain. Lorsque, ‘dans mon coeur’, le jour même, en larmes, j’ai réussi à dire, « Le Seigneur a donné, le Seigneur a repris ». Alors, cette PAIX divine est venue puissamment en moi.
    A cette époque, je travaillais encore comme ambulancière, et, tous les clients disaient qu’ils avaient attrapé le cancer suite à une forte émotion ou épreuve.
    Je SAVAIS qu’il n’en serait pas de même pour moi. Tout mon entourage a regardé les mois et les années passées sans que je tombe malade. Ce fut pour la gloire de Dieu. OUI, même dans les moments les plus difficiles IL est là, et, par SA paix en moi, j’ai pu le louer.
    Courage, ce qu’ IL dit, IL le fera, c’est certain …..
    Je vous bénis. amitiés et bises de Micheline.

  2. Jésus a dit:Je vous laisse la paix,je vous laisse ma paix.Ce n’est pas à la manière du monde que je vous la donne. Que votre coeur cesse de se troubler et de craindre.
    Jean 14 /27

  3. Wouhaaa 😀
    Merci Claire pour ton témoignage si profond, si pratique et poignant.
    Ça m’encourage tellement dans les épreuves que je suis entraîn de traverser depuis un moment déjà.
    Se lever et danser quand on est triste, je vais m’en souvenir 😉
    Merci pour la vidéo avec le chant « Notre cri de guerre » que je suis entraîn d’apprendre et de chanter depuis que tu as mis ce message, trop extra 🙂
    Ton témoignage est un rafraîchissement, une consolation, une édification, un cri d’encouragement, un soutien précieux et un merveilleux message de ce que tu vis.
    Grosses bises.
    Miriam

  4. Bon matin Claire,

    Merci pour ton partage super édifiant, je me suis permise de partager ton chant (youtube) sur mon profil Facebook, je ressentais qu’il était pour quelqu’un avec les paroles et ton prénom.

    Merci ma soeur bien-aimée,
    Sois bénie

    Lyne

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.